Sexualité

Chrétien, puis-je envoyer des sextos à mon conjoint ?

Écrit par Aisha

Question d’un lecteur : Est-il convenable pour des couples chrétiens mariés et qui sont obligés de vivre leur amour à distance pour un temps, de partager des vidéos sexy pour garder cette attirance sexuelle l’un de l’autre ? Pouvons-nous partager des photos sexy de nous via message texte ?

Tout d’abord, merci à tous les lecteurs et lectrices pour les questions que vous envoyez régulièrement. Ils enrichissent nos échanges sur la plateforme Mon Couple Mes Relations.

La sexualité n’est pas un sujet tabou parmi nous. On en parle – on essaye de ne pas être trop graphique pour que tout le monde (marié ou pas) puisse avoir accès à ces ressources. Si vous êtes nouveau sur le blog, cliquez ICI pour lire les articles précédents sur l’intimité sexuelle dans le couple chrétien.

C’est quoi un sexto ?

D’abord, pour ceux qui ne sont pas familiers avec le mot sexto, envoyer des sextos, c’est envoyer des messages, photos ou vidéos à caractère sexuel, via téléphone, le plus souvent.

En tant que chrétien, puis-je envoyer des photos ou vidéos sexy de moi à mon mari ou à femme ? Après tout, il/elle a le droit de voir ma nudité. Il n’y a donc rien de mal à ça ! Ou bien ?

Disons que… ça dépend.

Avant tout, j’aimerais vous référer à cet article que j’ai partagé il y a quelques temps sur le blog, et qui s’intitule : Positions et pratiques sexuelles: qu’est-ce qui est permis ou interdit? Les principes que j’y partage vous donneront quelques clés pour vous aider à définir des limites saines autour de l’intimité sexuelle dans votre couple.

Quelques principes généraux

De manière générale, ce qui se passe dans le cadre de la sexualité d’un couple dépend de chaque couple. C’est à vous d’en juger. Personne ne peut déterminer à votre place ce que vous pouvez faire ou non dans le cadre de votre intimité sexuelle conjugale.

Maintenant, c’est important que vous marchiez d’un commun accord sur les pratiques sexuelles que vous adoptez ou pas dans votre couple. Protégez l’unité dans votre couple en ayant de la considération et de l’honneur l’un pour l’autre à tous les niveaux, y compris celui de la sexualité. Et si vous avez un doute sur une pratique, invitez le Seigneur dans votre intimité et posez-Lui la question. Il vous conduira vers ce qu’il y a de meilleur pour vous.

Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. (1 Corinthiens 1 :10)

Pourquoi certains ne sont pas à l’aise avec les sextos

Beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec les sextos dans leur couple pour plusieurs raisons :

  1. La pudeur
  2. Ils se sentent violés dans leur intimité quand leur conjoint leur demande des selfies sexy.
  3. Ils ont l’impression d’être traités comme prostitué ou star de porno
  4. Ils n’ont pas envie d’être emballés sexuellement dans un contexte où ils ne pourront pas satisfaire leur désir avec leur partenaire.
  5. Ils craignent une violation de leur intimité, ou une exposition publique volontaire ou involontaire de leur nudité i.e. le problème de publication de photos et vidéos intimes non consenties.
  6.  etc.

Les photos privées restent rarement privées

Il faut savoir qu’il reste souvent quelque part une trace des photos que l’on prend avec nos téléphones ou ordinateurs. Les photos que vous avez l’intention de garder privées le restent rarement.  C’est facile pour quelqu’un d’autre d’avoir le téléphone de votre chéri(e) : une personne qui l’emprunte pour passer un coup de fil, votre enfant qui l’utilise pour jouer sur une application, etc. On ne sait jamais qui pourrait lire nos messages ou voir nos photos.

Exigences compliquées du partenaire

Un autre problème, c’est que certaines personnes exigent des sextos compliqués à leur conjoint à cause de leur exposition malsaine au porno, pour être « libérées » de leur addiction. Ils vont exiger à leur conjoint des positions ou des pratiques vues dans les films X pour alimenter leurs fantasmes. C’est malsain.

Mon opinion sur la question du lecteur

Le partage de messages, d’images ou vidéos à caractère sexuel de soi dans le couple chrétien est-il okay ? ça dépend…

Si vous n’êtes pas mariés, c’est sûr que c’est complètement inapproprié. Ne tombez pas dans ce piège, qui pourrait vous coûter cher. C’est de l’impudicité. On en parlera peut-être dans un autre post.

Si vous êtes mariés, tout dépend de vos convictions, de vos motivations et de ce que vous partagez.

Examinez vos motivations premièrement, puis prenez le temps d’en discuter avec votre conjoint pour décider ensemble de ce que vous allez faire dans votre couple. Le conjoint qui veut faire du sexting n’est pas plus « moderne » et celui qui n’en veut pas n’est pas nécessairement « dépassé ». Usez de sagesse, de prévenance réciproque et d’amour pour déterminer ensemble ce qui marche le mieux pour vous deux. Dans tous les cas, n’imposez jamais ce que vous voulez à votre conjoint. Cela vous fera plus de mal que de bien.

Quand il s’agit d’une séparation courte dans le temps, envoyer des messages suggestifs à son conjoint pourrait permettre de « pimenter » les choses et de créer une expectative, quand le moment de rencontre entre les deux conjoints est très proche dans le temps. Maintenant, peut-on considérer les sextos et les conversations téléphoniques à caractère sexuel comme solution à explorer pour entretenir l’intimité sexuelle avec son mari ou sa femme à distance – en particulier dans des situations de longues périodes de séparation ? Je n’en suis pas sûre. Une fois que les conjoints seront emballés à distance sans pouvoir se voir dans l’immédiat, que vont-ils faire de ce désir sexuel? C’est un peu limite.

A vous d’examiner ces choses et de retenir ce qui vous paraît convenable.

Si vous prenez la décision de partager des sextos de vous au sein de votre couple (je parle à des couples mariés), veillez à ce qu’ils soient plus suggestifs que révélateurs. Comme mentionné ci-dessus, aujourd’hui, les ordinateurs, téléphones sont facilement piratables. Vos données sont facilement récupérables et ne sont absolument pas sécurisées.

Enfin, usez de prévenance et d’honneur réciproques. On peut flirter avec son mari ou sa femme dans ce domaine sans tomber dans de la vulgarité et dans des choses obscènes et dégradantes.

Encore une fois, c’est à vous de fixer vos limites dans votre couple.

C’est clair que c’est un défi d’entretenir l’intimité dans les couples vivant leur amour à distance. On partagera quelques conseils et astuces dans le prochain article.

Je vous donne rendez-vous Samedi prochain pour en parler !

Bon week-end !


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube

Partager, c'est aimer.

Au sujet de l'auteur

Aisha

Blogueuse, auteure de moncouplemesrelations.com et de faveurdivine.com, et fondatrice de CAP GRACE ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires

  • Bonjour,
    Je viens de lire cet article que je trouve du reste particulièrement édifiant, mais surtout d’un ton juste. Les paroles dites le sont avec sagesse et les mots employés sont soigneusement choisis. Gloire à Dieu.

    Par contre, ce qui m’interpelle véritablement c’est le commentaire auquel je réponds. Et pour le coup, je dois dire qu’il est également particulièrement juste et fort à propos. Il est correct d’un point de vue théologique et exprime une vérité claire et limpide, que je ne saurais discuter. De ce point de vue, il n’y a pas de soucis, tout se tient. Maintenant, venons à ce qui tient moins: la réalité, la pratique. Là j’émets un doute sur la viabilité des propos.

    Et en fait pour dire les choses simplement, je peux me tromper, mais je pense que celui qui a écrit ça ne sait pas de quoi il parle. Pour une raison très simple: quand on est passé par ce genre de situation, on sait faire la différence. Ce ne sont pas des situations qui se gèrent avec un prêche fondé sur Philippines 4:8. Ce sont des situations qui se gèrent au jour le jour, les jours devenant des semaines, les semaines devenant des mois et les mois des années. Voilà comment ce genre de situations se gère. Au jour le jour, je dirai même d’un instant à l’autre. Et avez-vous une vague idée du nombre de pensées qu’un être humain a par jour?

    Peu importe que les personnes concernées aient été à une époque de leur vie influencées par la pornographie ou la masturbation (je rappelle pour le coup que les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont devenues nouvelles en Christ), ou qu’elles ne l’aient pas été, les situations de séparation longue durée (j’entends plus d’un an) pour des conjoints mariés sont extrêmement délicates. Et peu importe l’arrière plan, les péchés ou tendances du vieil homme, on est confronté au défi du désir sexuel. Et il faut le gérer. C’est la raison pour laquelle, je suis certes en accord avec le principe, mais je crois que dégainer Philippines 4:8 est une erreur monumentale. Qu’est-ce à dire donc? Que ceux qui n’arrivent pas toujours maitriser leurs pensées sont des lâches, mécréants et indignes du sacrifice de la croix?

    J’ai découvert récemment un livre qui parle de la sexualité dans le couple chrétien (Hourra pour le va jay jay – Éric & Rachel Dufour) que je trouve très instructif sur le fond et la forme. Je le recommande à tous. Je l’ai d’ailleurs acheté personnellement pour mon épouse. En fait ce livre explique très bien les questions de cycle qui font que les hommes et les femmes sont différents sur les questions sexuelles et c’est vraiment édifiant de comprendre ces choses avant de lâcher un jugement de valeur sur des personnes qui ont des défi dont on ne comprend pas nécessairement la teneur.

    Mais dans tout ça, quelle est ma position? Eh bien elles est simple et se structure en deux temps.

    Tout d’abord, je suis absolument contre tout ce qui est sexto, de quelque nature que ce soit. Pour des raisons d’ordre purement technique. Il est impossible de garantir la sécurité des fichiers, par conséquent autant ne pas en produire. Mais en même temps, je soulève une autre question qui est corollaire: qu’en est-il des conversations enflammées? J’entends par là, des situations ou par téléphone évidemment, éventuellement par vidéo, où les conjoints par exemple se montrent des parties intimes ou suggèrent des parties intimes de leur anatomie.

    Deuxième point. Ici je vais vous demander de faire preuve d’imagination. Pensez à une personne séparée de son époux ou épouse depuis un an et demi et qui se trouve recroquevillé sous sa couette au plus fort de l’hiver canadien, en pleine nuit. imaginez que cette personne c’est vous même.
    Maintenant, imaginez quelqu’un qui vient vous réciter Philippiens 4: 8.
    Attention, je ne suis pas en train de concéder quoi que ce soit. Je dis juste que les choses sont plus compliquées et qu’à défaut de l’avoir vécu personnellement, qu’il faut en avoir eu le témoignage pour pouvoir en parler avec justesse. Et quand on en parle avec justesse, ce n’est pas de la manière dont le commentaire ci-dessous le fait.

    Voilà mon propos. Je suis long, navré mais je préfère être long qu’être mal compris.

  • Philippines 4:8 “Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.”

    Je ne suis personnellement plus favorable pour ce genre de choses. Pourquoi succiter un désir qu’on ne pourra pas satisfaire ?

    Comme vous l’avez dit, quand on a un passé tâché de Pornographie et de masturbation, on trouve ce genre de pratique normale.

    Le sexe est quelque chose qu’on doit vivre dans l’instant présent avec sa femme ou son homme. Pas à partir de photos ou de vidéos qui ne vont servir qu’à succiter un désir qu’on ne pourra pas satisfaire.

    Si vous êtes incapable de vous empêcher de regarder ses photos sexuelles (même s’il s’agit de votre épouse), pensez vous que vous serez capable de vous empêcher de commettre l’adultère ?
    Ne pensons pas au sexe, vivons le (dans le mariage).
    Et si notre partenaire n’est pas là, remplissons notre esprit de choses plus dignes et édifiantes.