C’est mercredi!

Nous terminons aujourd’hui la série sur 7 conseils clés pour bien gérer un conflit

J’espère que cette série vous a édifié! Partagez-moi vos reflexions et ce qui vous a le plus interpellé dans les commentaires, ci-dessous. 

Après avoir parlé de l’importance de dire la vérité avec amour, et de s’attaquer au problème et non à la personne, voici le 7e conseil.

Conseil N°7: Concentrez-vous sur la réconciliation

Je ne parle pas de se focaliser sur la résolution du conflit, mais bien sur la réconciliation – lorsque cela est possible. Il y a une grande différence entre les deux. 

Se réconcilier, c’est rétablir la relation. C’est enterrer la hache de guerre. Cela ne veut pas nécessairement dire résoudre tous les désaccords, ou selon les cas, rétablir la confiance et fonctionner comme si de rien n’était, mais c’est refuser de rester offensé.

Choisir de se réconcilier malgré les désaccords, c’est accepter cette réalité: vous ne serez pas toujours d’accord sur tout avec votre conjoint ou d’autres personnes. C’est comme ça… Pourquoi ? Parce que nous sommes tous différents. 

Et on peut être en désaccord sur certains points sans être désagréables l’un envers l’autre. 

C’est une preuve de maturité et de sagesse!

Comme Rick Warren l’a dit, on peut être unis sans être uniformes. On peut marcher main dans la main sans se regarder les yeux dans les yeux. C’est possible.

C’est de ça qu’il s’agit quand on parle de se focaliser sur la réconciliation et non sur la résolution. 

Quand on se concentre sur la réconciliation et la restauration de la relation quand bien même on n’est pas d’accord sur un point, le problème devient insignifiant. 

Que Dieu nous accorde la grâce d’être des artisans de paix, des agents de réconciliation dans un monde rempli de conflits, des personnes qui rassemblent plutôt que de diviser, des bâtisseurs de ponts et non de murs, par Sa grâce! 

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. (2 Corinthiens 5:17-18)

Que Dieu vous bénisse!

Aisha


PS: L’approche est différente quand on est dans une relation dans laquelle il y a infidélité, manipulation, ou abus. Si vous avez des conflits en raison d’une infidélité de votre conjoint, de manipulation ou abus, faites-vous accompagner.

Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube | InstagramRéserver une session de coaching | S’inscire au Bootcamp

2 Shares:
8 comments
  1. Bonjour Aisha
    J’ai eu depuis deux ans une crise dans mon couple. En dépit des excuses , des moyens pour me réconcilier, ma femme est partie de la maison. Elle se serait installé ailleurs. J’en souffre mais par la grâce de Dieu je tiens le coup dans l’attente que le Seigneur se glorifie. Elle me demande de libérer les enfants pour que ces derniers passent du temps avec elle, dans sa maison. J’ai cédé une fois mais est-ce une bonne idée, je m’interroge? Merci pour ton avis

  2. Merci pour ces bons conseils, notamment sur la différence entre résolution et réconciliation, d’après ce que je comprends on peut atteindre une réconciliation même si on est vraiment différents. Qu’en est-il lorsque le désaccord est profond au point d’impliquer des choix de vie différents ? Peut-on se réconcilier en acceptant une séparation temporaire ou durable… sans être désagréable avec l’autre, ou cela n’est pas se réconcilier ? En fait si on admet qu’on ne peut pas résoudre un conflit, je ne vois pas trop de différence entre la réconciliation et l’évitement.

    1. Très bonnes questions!

      Ce que je voulais dire, c’est que dépendamment du motif du conflit, on peut toujours à un moment donné accepter les choix et les différences de l’autre, et choisir de lâcher prise, d’être en paix en soi-même et en paix dans la relation, malgré les différences…

      Dans les cas où la relation est toxique ou destructrice, trouver la paix nécessitera éventuellement une séparation temporaire ou définitive.. mais c’est possible d’être en paix et de ne pas vivre en permanence dans le conflit…

      Dieu vous bénisse, Jonathan!

  3. J ai beaucoup aimé. Merci Surtout cette précision pour l equilibre: PS: L’approche est différente quand on est dans une relation dans laquelle il y a infidélité, manipulation, ou abus. Si vous avez des conflits en raison d’une infidélité de votre conjoint, de manipulation ou abus, faites-vous accompagner.

  4. Merci Aisha. J’ai découvert votre chaîne YTube et votre blog quand j’étais au plus mal après avoir découvert la longue vie adultérine de mon mari. Et deux ans plus tard, je peux témoigner de l’accompagnement de Dieu dans cette épreuve. La réconciliation, le renouvellement de la confiance, c’est un chemin, une marche longue et ardue, avec pleurs et moments de découragement. Mais le cri vers Dieu et la prière pour son conjoint sont un remède non seulement à la réconciliation mais aussi et surtout à la tristesse et aux souffrances personnelles épouvantables. Jésus, Christ et Sauveur, a tout porté dans sa Passion et sur la Croix. Tout lui remettre avec confiance permet de cheminer. Tout n’est pas résolu mais j’ai confiance que mon mariage est en cours de restauration. Merci Aisha pour vos paroles et votre discernement hebdomadaire. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde ! Elisabeth

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous Aimerez Aussi