Etes-vous un artisan de paix, ou un gardien de la paix dans vos relations?

Connaissez-vous la différence entre faire la paix et garder la paix

C’est Mercredi! On continue notre nouvelle série sur la gestion des conflits dans les relations – un sujet important qui nous concerne tous, parce qu’on a tous des relations et qu’on est tous imparfaits et différents les uns des autres! 😊 

Dans le premier billet de cette série, on a dit que le conflit peut créer un lien plus profond dans une relation, quand il est géré sainement. Mais la capacité à bien gérer un conflit dépend de ce que nous sommes dans nos relations: gardien de paix, ou artisan de paix.

Nous continuons à planter le décor cette semaine avant d’aller en profondeur sur la résolution des conflits.

Alors… Gardien ou artisan de paix ? Que dit la Bible ?

Il est écrit dans Matthieu 5:9 (LSG),

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!

La version Nouvelle Bible Segond dit: 

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés enfants de Dieu.

Autrement dit, heureux ceux qui savent fournir, apporter, faire la paix… Ceux-là portent en eux l’empreinte de Dieu. Ils reflètent Son image. Ce sont des fils de Dieu. 

Il y a une différence entre faire la paix et éviter les conflits à tout prix. C’est ce qui différencie l’artisan du gardien de paix, dans les relations.

Le gardien de paix

Le gardien de paix déteste les conflits. Il souhaite maintenir la paix en évitant les conflits. ll a tendance à “s’enfuir” lorsqu’il y a une tension ou une dispute. C’est le genre de personne qui change de sujet et qui dit “je ne veux pas en parler” dès qu’on aborde une question difficile ou parle des choses qui fâchent.

Il avale tout et n’ose pas confronter ou dire la vérité. Pourquoi? Par peur… Peur de la colère de l’autre, peur d’être rejeté, peur d’être dépassé par le conflit, etc.

Le gardien de la paix cède généralement devant les tensions, et évite les désaccords pour que les autres soient contents… sauf qu’il n’a pas de paix intérieure… Il y a d’ailleurs souvent du ressentiment dans le coeur qui finit par se transformer en amertume.  

Y a-t-il une personne dans votre entourage présentement envers laquelle vous avez du ressentiment ? Un problème que vous avez passé sous le tapis, pour éviter un conflit dans cette relation, mais qui n’est jamais passé dans votre coeur ? Est-ce un conflit qui nécessite une conversation ?

Vous avez des valeurs auxquels vous tenez. Ces valeurs ne sont pas prises en compte dans la relation et vous n’arrivez pas à communiquer sur le sujet. Cette personne vous a blessé à plusieurs reprises. Le problème n’a jamais vraiment été réglé. Pour faire plaisir à cette personne ou simplement éviter les conflits, la confrontation, vous avalez, vous subissez… Vous n’osez jamais faire part du fond de votre pensée, poser une limite claire,  résoudre le problème… Chaque fois que vous avez essayé, ça s’est mal passé. Résultat, vous vous taisez, vous encaissez… Cela vous permet de maintenir une “forme de paix”, une façade extérieure, puisque les disputes se sont arrêtées, vous avez changé de sujet, vous êtes passé à autre chose… L’autre est content. 

Sauf que de votre côté, le problème n’est pas réglé et vous pèse… Il y a une guerre dans votre coeur.

Cette colère qui est refoulée en vous va finir par éclater à un moment ou à un autre. Sauf que le jour où elle va éclater, ce sera disproportionné par rapport au problème du moment… L’autre ne comprendra pas… à juste titre!  Et votre explosion de colère deviendra LE problème à régler. Alors que le “vrai problème de départ” n’a jamais été vraiment traité.

Chez certains, cet empilement de problèmes non résolus a créé une amertume profonde qui est en train de les ronger et de les détruire à petit feu…

Il faut que ça change.

La vérité c’est que les choses peuvent changer à partir du moment où on décide d’être honnête dans ses relations et de dire la vérité avec amour. On en reviendra sur ces points quand on parlera des clés et outils pour bien résoudre un conflit. Ça va vous aider si vous faites partie de cette catégorie.

L’artisan de paix

L’artisan de paix procure la paix. Il sait faire la paix. Autrement dit, il a la capacité d’emmener la paix là où il y a un conflit. 

Il est prêt à résoudre les défis extérieurs et intérieurs afin d’établir la paix avec les autres et en lui-même.

L’artisan de paix ne fuit pas les conflits. Il va vers le conflit pour créer la paix et n’a pas de difficultés à aborder les questions difficiles. Il est honnête et dit la vérité. 

Il apporte la lumière là où il y a les ténèbres, dit la vérité là où il y a du mensonge, apporte la réalité et l’honnêteté là où règne l’hypocrisie… avec sagesse. 

Il expérimente la vraie paix. 

Quel modèle nous donne Jésus ?

Jésus-Christ est le Prince de la paix. (Esaie 9:6) Il est le prototype de l’artisan de paix. Il est le Héros qui a mis fin aux hostilités entre Dieu et nous. Il est le vaillant guerrier qui a confronté les autorités, principautés, les dominations qui nous tenaient en captivité, les livrés publiquement en spectacle, et nous a obtenu une victoire éternelle.

Jésus-Christ n’a jamais fui un conflit légitime. Mais tout au long des Evangiles, on le voit confronter tout ce qui menace, vole notre paix pour nous donner la vie en abondance.

Cultiver l’art de faire la paix pour résoudre les conflits dans nos relations

Faire la paix, ce n’est pas fuir ou éviter les problèmes. Ce n’est pas non plus apaiser. 

Quand on cherche à apaiser les choses, on cède toujours et l’autre obtient toujours ce qu’il veut.

Apaiser les choses ne conduit pas toujours à la restauration de la véritable paix; en particulier quand il n’y pas de solution, de plan concret derrière cet apaisement. C’est quelques fois un signe de lâcheté, d’hypocrisie et de codépendance. 

Le croyant, l’enfant de Dieu est un artisan de paix. (Matthieu 5:9) Il ne fuit jamais un conflit légitime. Il n’hésite pas à parler des vrais problèmes, avec sagesse. Il marche dans la lumière. Il dit la vérité, avec amour. 

Etes-vous gardien ou artisan de paix dans vos relations?

Dieu veut  la paix dans nos familles, dans nos relations. Mais la paix qu’Il veut nous ayons n’est pas une paix qui naît du silence, de l’évitement ou des faux-semblants. C’est une paix profonde qui va de l’intérieur vers l’extérieur et naît d’un attachement profond à la vérité et à l’amour. 

Que Dieu nous aide!

A Mercredi prochain, par Sa grâce, pour la suite de notre série sur la gestion des conflits!

Partagez-moi vos refléxions et expériences dans l’espace commentaires ci-dessous.

Envoyez-moi vos témoignages et questions en inbox!

Aisha


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube | InstagramRéserver une session de coaching | S’inscire au Bootcamp

31 Shares:
6 comments
  1. J’ai vécu la même chose que la sœur Marie…sauf que pour me punir mon mari a pris une maîtresse avec qui il a même eu un enfant. Il dit m avoir pardonnée mais il ne quitte pas sa maîtresse et il ne veut pas non plus qu on divorce. Que faire ? Je suis si désespérée et malheureuse. Je n accepte pas de partager mon mari mais il me dit que sa maîtresse existe à cause de moi et que si je l’aime je dois accepter sa maîtresse qu il a même déjà présentée à sa famille…

  2. A un moment, on a le sentiment que ça devient plus facile de mourir en silence, et surtout que parfois l’Esprit Saint nous demande de mourir à nous mêmes en laissant passer les choses. Comment donc arriver à les digérer véritablement de l’intérieur…

    1. Merci pour ce commentaire Ornella! C’est pertinent! 🙏

      On ne confronte pas tout en effet. Certains défis relationnels ont pour but de nous faire mourir à nous-mêmes. Et dans ces cas-là, c’est pratiquant la Parole, en renonçant à nous-mêmes qu’on parvient à trouver la paix intérieure.

  3. Bonjour Aischa. Merci pour ton article. Parfois il vaut mieux se taire car cela ne fait qu’enveminer la situation. Dans mon cas, j’ai reçu plusieurs fois par différentes personnes de garder le silence. A côté de ça continuer à prier. Si je veux avoir la paix dans mon couple, je n’ai pas le choix. Je me tais dans certaines situations mm si ce n’est pas toujours facile et je laisse Dieu agir.

    1. Il faut de la sagesse en tous les cas pour discerner quand se taire et quand parler, et poser des actes décisifs au bon moment.

      Il y a une différence entre être conduit par la sagesse et être conduit par la peur. Celui qui est conduit par la sagesse finit par arriver à une solution et construit sa relation. Il reste vrai en tout temps. Mais celui qui est conduit par la peur détruit ce qu’il pensait protéger.

      Le gardien de paix dans le couple n’est pas conduit par la sagesse. Il est conduit par la peur…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous Aimerez Aussi