Choix Futur Conjoint Pépites de sagesse

Ma fiancée catholique doit-elle quitter son église avant qu’on se marie?

Écrit par Aisha

Voici une question qui revient beaucoup et que j’ai reçue pendant les vacances. « Je suis protestant évangélique et la personne que j’aime est catholique. Ma fiancée doit quitter son église catholique avant qu’on puisse se marier? »

L’appartenance religieuse, la foi est un sujet récurrent qui crée beaucoup de tensions dans les couples.

Récemment, j’ai reçu le message d’un frère qui me disait:

« Depuis un certain temps, je suis votre blog et lis vos publications. Elles m’ont apporté énormément dans la compréhension de certains sujets liés à la sexualité dans le couple, qui sont souvent tabou dans nos sociétés africaines. Je voudrais vous remercier pour le travail formidable que vous faites. Que DIEU vous bénisse abondamment. J’ai une préoccupation. Je suis chrétien protestant évangélique et j’ai rencontré une fille de confession religieuse catholique. Elle me plaît beaucoup et je lui ai fait la promesse de me marier avec elle. Au fil du temps en réfléchissant sur la question de « vivre sa foi dans le couple » et sur « l’éducation des enfants que nous auront », je suis perdu. J’avoue qu’il y a certaines pratiques du catholicisme que je trouve contraire au contenu biblique. Je voudrais vos conseils sur la question s’il vous plaît ! Merci Aisha »

On devient ce qu’on mange !

Avant tout, j’aimerais dire qu’il faut choisir avec soin l’endroit où on se nourrit spirituellement avec sa famille, parce qu’on devient ultimement ce que l’on mange. La foi vient de ce que l’on entend. (Romains 10:17) Vous devez donc faire très attention à ce à quoi vous vous exposez spirituellement – ce que vous entendez peut construire votre foi et donc multiplier la grâce de Dieu dans votre vie ou détruire votre foi et vous conduire dans une situation de sécheresse spirituelle, voire vous séparer éternellement de Dieu.

Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. (Hébreux 10 :38)

Regardez au cœur avant tout !

Maintenant au-delà de cela, le plus important, à mon sens, ce sont les valeurs et les convictions profondes de chacune des deux personnes engagées dans la relation. Vous pouvez appartenir à la même famille spirituelle, mais si vous ne partagez pas les mêmes valeurs et convictions au sujet de questions importantes comme le salut en Jésus-Christ (les conditions à suivre pour être sauvé, la nouvelle naissance), la nouvelle création, la marche avec Dieu sous la nouvelle alliance, le royaume et la justice de Dieu, la vie de l’Esprit, vous allez avoir beaucoup de mal à vous accorder et à devenir un.

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? (1 Corinthiens 6:14-15)

Dans toutes les communautés chrétiennes, on trouve des gens sincères, qui cherchent Dieu de tout leur cœur et veulent vraiment aller loin avec Dieu, et des gens fidèles à la communauté mais complètement déconnectés de Christ.

Ne faites donc pas de l’appartenance à une communauté un critère pour le choix de votre conjoint, vous risquez d’être déçu.

Pour moi, la première chose à regarder, ce n’est pas la famille spirituelle de la personne que vous fréquentez (même si cela donne une indication du type de nourriture spirituelle que votre futur conjoint reçoit et ce qu’il/elle est susceptible de devenir), c’est le cœur. Beaucoup utilisent des critères superficiels dans le choix de leur conjoint, cela leur crée des problèmes. Demandez au Seigneur de vous révéler le fond des choses et regardez au cœur de la personne qui vous intéresse. Regardez la soif que cette personne a de Dieu et le prix qu’elle est prête à payer pour avoir et maintenir une relation vivante avec Dieu (je parle bien de relation avec Dieu et non de pratiques religieuses car on peut être très attaché à la religion sans avoir de relation véritable avec Dieu). Cela vous donnera une idée de l’importance que cette personne donne à Dieu dans sa vie.

C’est plus facile de s’accorder sur la famille spirituelle à laquelle se rattacher une fois qu’on est en accord sur les convictions, les valeurs et sur les « non-négociables » de la vie chrétienne, et qu’on partage la même soif de Dieu, le même désir de voir la gloire de Dieu s’exprimer au travers de nous.

Si vous êtes né de nouveau, cherchez à savoir si la personne qui vous intéresse a donné sa vie à Jésus ou pas. (1 Corinthiens 6:14-15). Si oui, alors allez plus loin, et regardez au coeur. Si non, obéissez à la Parole de Dieu (1 Corinthiens 6:14-15) et passez à autre chose. Vous vous éviterez des souffrances et combats inutiles.

Je vais le/la changer…

Beaucoup de gens sont conscients des divergences majeures au niveau des valeurs et des convictions et se disent « oh, il finira par changer. »,  ou encore «je vais le/la changer, je vais l’emmener à quitter sa communauté pour rejoindre la mienne » ; ce qui la plupart du temps, est source de tensions, de conflits; de situations de contrôle et de manipulation dans les couples.

L’amour vrai respecte la liberté de l’autre Cliquez pour tweeter

Soyez clair sur vos valeurs et vos convictions personnelles, sur ce qui est important pour vous et affichez cela ouvertement auprès de la personne que vous fréquentez. Cherchez à connaître celles de l’autre et voyez si cela vous convient ou pas.

Si ce que vous voyez en l’autre correspond à ce que vous avez en vous, alors entretenez la relation. Mais si cela ne vous convient pas, passez à autre chose! En d’autres termes, soit vous l’acceptez telle qu’elle est (avec ses croyances, valeurs et choix) et vous priez pour la personne pour que Dieu la transforme progressivement (ou plutôt qu’elle se laisse transformer par Dieu), soit vous passez à autre chose.

Ne vous engagez pas avec une personne qui ne partage pas votre foi en Jésus-Christ, vos convictions et vos valeurs avec pour espoir de la changer, une fois dans le mariage. Vous risquez d’être grandement déçu !

Demeurez abondamment bénis  & Bonne semaine!


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha

Blogueuse, auteure de moncouplemesrelations.com et de faveurdivine.com, et fondatrice de CAP GRACE ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un commentaire