Belle-Famille

L’homme quittera son père et sa mère… Que signifie « quitter ses parents» ?

Écrit par Aisha B.

Avez-vous abandonné la façon dont vous interagissiez avec vos parents (et vos frères et sœurs) avant le mariage ? Etes-vous contrôlé(e) par ce qu’ils pensent de vous ? de votre conjoint ? et des choix de vie que vous faites en tant que couple? Nous continuons notre série sur la belle-famille et en particulier sur l’ordre divin concernant les relations avec les parents après le mariage.

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Genèse 2 :24)

Que signifie « quitter » dans ce verset ?

Quitter ses parents, c’est cesser de dépendre de ses parents. C’est devenir indépendant. C’est prendre de la distance physiquement et émotionnellement de ses parents pour « se coller » ou s’attacher à sa femme de façon à créer une nouvelle structure familiale indépendante, avec des règles, des attentes et objectifs définis par le couple et non les parents ou le reste de la famille. C’est aussi devenir indépendant matériellement de ses parents.

Ce que « quitter » n’est pas

1 ‒ Quitter ses parents ne signifie pas les mépriser

Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. (Éphésiens 6:2)

La relation parent-enfant est une relation dynamique. Dieu nous a confiés à nos parents pour une saison de notre vie afin qu’ils nous éduquent, nous aident à atteindre le stade de la maturité et nous propulsent le plus loin possible dans notre destinée et dans la vie. Dans cette saison de la vie, honorer ses parents, c’est leur obéir.

A la fin de cette saison, nous sommes appelés à les quitter pour devenir à notre tour des tuteurs pour nos propres enfants. Nos relations avec nos parents passent donc d’enfant-adulte à adulte-adulte. On passe d’une relation où on était sous leur protection, leur autorité et complètement dépendants d’eux au stade d’indépendance. A ce stade d’indépendance, nous ne sommes plus appelés à leur obéir, mais à les aimer et à les honorer (à les tenir en haute estime).

Comment honorer ses parents en pratique? Nous honorons nos parents en reconnaissant le rôle qu’ils ont joué dans nos vies. On les honore en exprimant de la gratitude pour ce qu’ils ont fait pour nous. Et cette gratitude s’exprime non seulement en paroles, mais aussi en nature (présents, etc).

Je fais une parenthèse pour m’adresser à une femme. Ne voyez jamais vos beaux-parents – en particulier votre belle-mère – comme des ennemis. Adoptez toujours une attitude intérieure de reconnaissance et d’honneur, à cause de ce qu’ils ont fait pour votre mari. C’est grâce à eux que vous avez l’homme que vous avez. Soyez reconnaissante. Ce conseil s’applique aussi aux hommes.

2 ‒ Quitter ses parents ne signifie pas développer une inimitié vis-à-vis d’eux ou couper complètement les ponts.

Genèse 2 :24, ne dit pas que la relation parent-enfant doit mourir après le mariage. En fait, cette relation est appelée à évoluer ou à muter.  Le parent sage doit pouvoir s’effacer et comprendre qu’il ne peut plus s’immiscer dans les affaires de son enfant comme auparavant, avant le mariage, qu’il n’a plus le poids ou l’autorité qu’il avait auparavant sur les décisions de son enfant. Et de son côté le/la jeune marié (e) doit établir des limites claires dans ses relations avec ses parents.

Je fais une parenthèse pour dire ici que c’est important de définir clairement ces limites-là. Autrement vous aurez des problèmes. Ce n’est pas à votre conjoint de fixer ces limites à vos parents. Vous devez vous mettre d’accord sur les limites puis chacun doit pouvoir dealer avec sa famille pour s’assurer que ces limites soient respectées. En faisant cela, vous protégerez votre conjoint et votre mariage.

3 ‒ Quitter ses parents ne veut pas dire les abandonner complètement

Si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu’ils apprennent avant tout à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qu’ils ont reçu d’eux; car cela est agréable à Dieu. (1 Timothée 5:4)

Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. (Éphésiens 6:2)

Le principe divin qu’il faut extraire de ces deux versets, l’ordre divin, c’est que les parents soient honorés (c’est-à-dire valorisés, respectés) mais aussi qu’on prenne soin d’eux matériellement dans la mesure du possible, quand ils sont devenus vieux.

« Quitter », devenir indépendant, ne signifie pas abandonner complètement.

J’attire l’attention des femmes ici. Certaines femmes font tout pour détacher leur mari de leur famille, en particulier de leur mère, et c’est malsain. Ce n’est pas parce que cet homme s’est marié que sa maman a cessé d’être maman. Elle reste la mère de votre mari, avec des besoins (émotionnels et physiques), et avec tous les sentiments qu’une maman pourrait avoir et dont il faut tenir compte. Elle a besoin d’affection. Elle a besoin d’être honorée. Sa relation avec son fils est censée évoluer, mais pas devenir inexistante. Il faut fixer des limites claires sachant que cette relation a évolué… mais vous devriez veiller à ce que votre mari prenne soin de ses parents comme il est appelé à le faire ; qu’il n’oublie pas sa famille à cause de vous, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. (Je crois d’ailleurs que ce conseil est aussi valable pour certains hommes).

Exemple : Si votre conjoint ne pense pas souvent à faire des cadeaux à ses parents, rappelez-le lui, planifiez-le ensemble et faites-le.

Et quand il s’agit de faire des présents ou de donner de l’argent à vos beaux-parents, ce serait bien que ce soit vous qui vous en occupiez. (La femme s’occupera de donner des cadeaux aux parents du mari et vice-versa). Cela vous protégera et vous évitera des problèmes inutiles.

4 ‒ « Quitter » ses parents veut dire devenir indépendant à tout point de vue mais ne signifie pas rejeter en bloc les conseils des parents.

Ecoute ton père, lui qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille. (Proverbes 23:22)

Mon fils, garde les préceptes de ton père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. (Proverbes 6:20)

Les personnes âgées ont souvent ce besoin de communiquer à la génération future leurs connaissances pour leur éviter de faire des erreurs. Et honnêtement nous devrions bénir Dieu pour ces personnes qu’Il met autour de nous, qui ont déjà appris pas mal de choses de la vie, et qui pourraient être de grandes sources de bénédiction, nous permettant de gagner beaucoup de TEMPS.

Apprenons à honorer, et surtout apprenons à écouter… Ecouter ne veut pas forcément dire obéir en tous points… mais c’est glaner des conseils avisés qui peuvent nous faire éviter bien des tourments.

Beaucoup de jeunes couples sont très fougueux et orgueilleux… Et ce qui fait qu’ils reprennent tout à zéro alors que Dieu a placé leurs parents autour d’eux pour que les leçons apprises par ceux-ci soient comme un tremplin qui leur permette d’aller plus haut et plus rapidement dans la vie. Apprenons à honorer nos parents… à les écouter, à recevoir d’eux.

Je crois très sincèrement que nous devons de temps en temps retourner vers nos parents pour avoir des conseils, des paroles de sagesse. Faites attention toutefois à ce que cette démarche reste une démarche de couple et non une individuelle, pour éviter d’exposer inutilement votre conjoint et votre foyer. Et au final, même si vous prenez des conseils auprès des parents, la décision doit toujours revenir au couple. C’est à vous deux en tant que couple de décider de l’orientation que vous allez donner à la famille que vous formez.

J’espère que cet article vous a fait du bien! On verra, Dieu voulant, dans un autre article comment établir des limites claires avec ses parents et avec la belle-famille.

En attendant, que Dieu vous garde!

Aisha

Copyright © 2017, Mon Couple Mes Relations.


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Inscrivez-vous sur la mailing list pour n’en manquer aucune ! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail. Rejoignez-moi sur Facebook, ou sur Twitter, ou sur Youtube ou Google+ ! Contact: moncouple.mesrelations@gmail.com

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

10 Commentaires