Pépites de sagesse Sexualité

Ne vous refusez pas l’un à l’autre

Écrit par Aisha B.

Ne vous refusez donc pas l’un à l’autre. Vous pouvez, certes, en plein accord l’un avec l’autre, renoncer pour un temps à vos relations conjugales afin de vous consacrer davantage à la prière, mais après cela, reprenez vos rapports comme auparavant. Il ne faut pas donner à Satan l’occasion de vous tenter par votre incapacité à dominer vos instincts. (1 Corinthiens 7 :5, SEM)

En partageant cet article récent sur la sexualité, je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup de gens qui ont des difficultés dans ce domaine et c’est bien qu’on en parle. J’ai reçu quelques questions de personnes qui m’ont demandé comment briser les fausses conceptions qu’on a au sujet de la sexualité dans le couple chrétien.

Pour apporter un élément de réponse à cette question, je dirais qu’il faut méditer sur les principes que Dieu nous donne dans Sa Parole (avec un cœur ouvert, enseignable) et les appliquer, tout simplement, par Sa grâce.

Par exemple, dans sa première lettre aux Corinthiens au chapitre 7 verset 5 (ci-dessus), l’Apôtre Paul dit plusieurs choses:

  • Il nous encourage à ne pas nous refuser l’un à l’autre sexuellement.
  • Il nous dit que si on décide dans son couple de ne pas avoir de rapports intimes, il faudrait que cela se fasse par consentement mutuel, dans le but de se consacrer à la prière et pas par simple caprice, parce qu’on n’a pas envie ou parce qu’on est fâché.
  • Il nous dit qu’il serait préférable que l’abstinence sexuelle soit de courte durée.

J’ouvre une parenthèse pour dire que tout ceci est valable dans le cadre du mariage. Si vous vivez en concubinage ou si vous êtes fiancé, vous n’avez aucun droit sur l’autre et ce que je dis dans ce billet ne s’applique pas à votre situation actuelle.

Ce billet ne s’applique pas non plus aux couples dont l’un des conjoints vit dans la débauche sexuelle, dans l’adultère, où il faudrait traiter chaque situation au cas par cas.

Pourquoi ne pas se refuser sexuellement à son conjoint ?

Tout simplement parce que se refuser sexuellement à son conjoint ouvre une porte à Satan, en particulier lorsque l’un des conjoints a du mal à se maîtriser dans ce domaine ou des besoins sexuels importants. Cela donne l’occasion à Satan de tenter votre conjoint. Et on sait bien que l’ennemi ne vient que pour voler, égorger et détruire. (Jean 10 :10)

Certaines femmes se refusent et frustrent leur mari sexuellement par caprice ou colère ou juste parce qu’elles n’ont pas envie, ou encore utilisent les rapports intimes pour faire du chantage à leur mari. J’ai à cœur de dénoncer cela. En vous refusant à votre conjoint, vous l’exposez à des combats qu’il aurait pu éviter. Et si l’ennemi finit par l’avoir et qu’il tombe dans l’adultère, cela ouvrira la porte à la dévastation dans sa vie, dans la vôtre, et dans celle de vos enfants.

Il y a tellement de témoignages d’hommes qui sont allés voir ailleurs parce qu’ils avaient été rejetés plusieurs fois sexuellement par leur épouse et ne se sentaient pas aimés.

Mon mari est trop charnel

Certaines femmes disent : « Mon mari me désire sexuellement tous les jours… il est trop charnel. »

Bien-aimée, il n’est pas charnel.  Il est à 1000% dans la volonté de Dieu lorsqu’il a des désirs pour vous, parce que c’est une recommandation que Dieu lui donne − que ses désirs se portent constamment vers vous.

Que ta source soit bénie ! Fais ta joie de la femme que tu as aimée dans ta jeunesse, biche charmante, gracieuse gazelle, que ses charmes t’enivrent toujours et que tu sois sans cesse épris de son amour ! Pourquoi, mon fils, t’amouracherais-tu de la femme d’autrui ? Pourquoi donnerais-tu tes caresses à une inconnue ? (Proverbes 5 :18-20)

Quand votre mari vous désire, et rejette toutes les autres femmes pour vous donner son affection, cela plaît à Dieu et Dieu bénit cela. Dieu veut qu’il vous reste fidèle, et qu’il fasse le choix d’être en permanence enivré, saturé, captivé, satisfait par vous. Amen ?  C’est la volonté de Dieu.

Donc si vous avez la grâce d’avoir un mari qui obéit allègrement à cette Parole, célébrez Dieu pour cela ! 🙂 🙂 🙂  Laissez-le faire votre joie, et faites sa joie. Amen ? Enivrez-le, comme nous le dit la Parole de Dieu ! Prenez le temps de discuter concernant la fréquence de vos rapports intimes si besoin est, mais ne vous refusez pas l’un à l’autre. Amen?

Je sais que certaines soeurs ne vont pas aimer ce conseil mais arrêtez de jouer à la « super spirituelle » quand votre mari a sexuellement besoin de vous. Il n’est pas charnel quand ses désirs se portent sur vous. Il est entrain d’obéir à Dieu. Et cela protège votre mariage.

Si vous êtes amenés à vous priver l’un de l’autre, convenez-en mutuellement. Mettez-vous d’accord. Vous ne pouvez pas dire à votre conjoint que parce que vous devez chercher Dieu dans le jeûne et la prière pendant 21 jours, vous ne serez pas disponible sexuellement et qu’il/elle devra s’y faire. Cela paraît très spirituel, mais cela n’est pas agréable à Dieu, parce que votre corps ne vous appartient plus depuis que vous êtes mariés. Il appartient à votre mari/femme. Vous devez vous accorder dans ce domaine, afin de ne pas exposer votre mariage au dévoreur.

Ce conseil est valable pour les hommes aussi; car il y a des hommes ont une faible libido. Ne vous refusez pas à votre épouse. Il ne s’agit pas d’être avec elle quand vous voulez… Si vous faites cela, vous l’exposez à la tentation.

Que le mari accorde à sa femme ce qu’il lui doit et que la femme agisse de même envers son mari. Car le corps de la femme ne lui appartient plus, il est à son mari. De même, le corps du mari ne lui appartient plus, il est à sa femme. (1 Corinthiens 7 :3-4, SEM)

Il y a des moments où on est obligé de se refuser l’un à l’autre. Quand vous vous retrouvez dans cette situation, voici un conseil qui pourrait vous aider, et que notre pasteur nous a donné lors d’une soirée de partage à l’église sur la sexualité dans le mariage: ne dites jamais non sans proposer une alternative. Dites par exemple à votre conjoint : « je ne peux pas maintenant, mais je te promets de te faire ______ demain soir. » Promettez-lui quelque chose de bien alléchant et surtout, tenez votre parole ! Amen ?

Je prie que Dieu nous donne à tous de la sagesse dans ce domaine, au nom de Jésus.

Soyez bénis!


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube | Google+ !

Partager, c'est aimer.
  • 122
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    122
    Partages

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Un commentaire

  • oui aisha j’ai lu avec attention le message . mai comment faire si le conjoint adultaire vous y oblige . parceque vous savez bien que votre conjoint vous trompe mais vous le lui faite toujours plaisir