Sexualité

Accouchement et intimité sexuelle (2)

Écrit par Zoé

Un des plus beaux jours de votre vie… donner la vie…et en étant mère rester femme. La période qui suit la naissance de votre enfant, peu importe que ce soit votre 1er ou le 3ème est un temps d’adaptation. Il arrive que votre libido (désir sexuel) baisse. Votre époux chéri est là, tapi sous la couette cherchant qui il câlinera. Or, après cette naissance, vous n’êtes pas forcément prête à reprendre une intimité sexuelle pour plusieurs raisons :

  • Raisons physiques : la fatigue, l’allaitement, l’épisiotomie éventuelle ou la césarienne….
  • Raisons psychologiques : peur d’avoir mal ou de tomber enceinte de nouveau, douleur à la poitrine, l’exclusivité accordé à votre enfant ou parfois, la dépression postnatale (dépression post-partum), le célèbre « baby-blues » que certains ne comprennent pas : « ben quoi t’es pas heureuse d’être mère ?!? »

Vous êtes esprit, âme et corps et il se trouve que cette enveloppe qui a magnifiquement porté ce bébé qui vous comble de joie, s’est aussi métamorphosée…… pas dans le sens de chenille à papillon : prise de poids, vergetures, peau flasque…

Libido endormie, corps parfois meurtri, focus mis exclusivement sur votre enfant. Votre époux est à vos côtés, patient, puis à un moment, il est insistant et/ou exigeant. Il est pleinement au garde à vous 🙂 . Votre époux bien-aimé, lui, il s’est remis de l’accouchement 🙂 , il trépigne d’impatience et d’amour de retrouver vos instants d’intimité sexuelle. Il vous désire maintenant, comme avant. Vous n’êtes pas prête.

Que faire?

Évitez mesdames, de rester dans une bulle et penser : « il me comprend, nous sommes une seule chair et nous sommes connectés en esprit ». Marcher par l’Esprit ne veut pas dire arrêter d’échanger. Il faut converser, discuter, parler! Le maître mot : communiquer! C’est à vous, Madame d’expliquer l’inconfort physique ou les appréhensions qui vous retiennent.

La sincérité et la transparence consolident la confiance, le mensonge l’effrite. Click To Tweet

Soyez authentique et sincère. Pas de « chéri j’ai mal aux cheveux, aux cils et aux sourcils, remettons cette discussion ou ce moment d’intimité à plus tard »; ou toute autre expression pour vous débiner. « Les lèvres fausses sont en horreur à l’Éternel, mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables. » (Proverbes 12:22) N’oubliez jamais qu’il n’y a pas de petit mensonge, ne donnez pas moindrement accès au diable. La sincérité et la transparence consolident la confiance, le mensonge l’effrite.

Sachez apprécier le regard de désir de votre conjoint afin de vous donner confiance même si votre corps a changé : veillez à ne pas vous enfermer dans une perception négative de vous-même. Le fait de ne pas vous sentir désirable peut vous empêcher d’avoir envie de dévoiler votre corps à votre époux.

Prenez l’initiative de petits moments de détente ensemble et autant vous que votre mari, manifestez des gestes d’amour (mot laissé sur la table, gestes tendres, câlins, baiser…etc.). N’instaurez pas un sevrage total comme si la tendresse était permise entre vous uniquement dans le but de procréer et d’avoir cet enfant. Le plaisir et la tendresse sexuelle sont un don de Dieu, dans le mariage. Enjoy! (Jouissez! 🙂 ).

Vous êtes une créature merveilleuse. Déclarez-le. Click To Tweet

Avant votre grossesse, seins pointant vers le ciel et ventre ferme, il était parfois plus aisé de dire « je suis une créature merveilleuse ». Sachez que même avec les effets de la loi de la gravité et un ventre en « scarface » (balafré), Vous l’êtes! Déclarez la Parole de Dieu, ne laissez pas l’ennemi implanter en vous mensonges et dénigrement de soi. « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien ». (Psaumes 139:14)

Prenez soin de vous. Ahhhhhh qui va se négliger? Il est possible d’être attirante sans être forcément en tenue glamour et porte-jarretelles. Vous savez que votre époux aime votre cœur et vous savez aussi qu’il a une bonne…. vue! Car c’est vous qu’il a choisi pour être à ses côtés. Votre corps est au Saint-Esprit et vos corps mutuels sont à l’un et l’autre. « Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? » (1 Corinthiens 6:15)

Celui qui partage votre lit c’est celui que vous avez épousé : votre mari. Pas votre bébé. Bébé ne doit pas altérer votre relation de couple. Vous n’êtes pas juste une maman même si vous vous sentez totalement comblée par ce petit être d’amour. Vous êtes une femme avec ici vos rôles d’épouse et de mère. Après la naissance, vous devez certes jouer votre rôle de parents et vous devez aussi vous (re)connecter comme un couple marié et amoureux. Les amoureux font l’amour, pas pour le seul plaisir sexuel, mais pour cette fusion physique, émotionnelle et spirituelle voulue par Dieu dans le mariage. Votre parentalité (rôle de père et de mère) ne doit pas annuler votre sexualité (rôle d’époux et d’épouse). Vous-même en tant que femme et mère et votre mari en tant qu’époux et père, chacun de vous doit concilier ses différents rôles.

L’attention que vous démontrez envers votre épouse l'aide à reprendre de l’assurance vis-à-vis… Click To Tweet

Messieurs, soyez attentifs à votre épouse, ne soyez pas focalisés sur la seule satisfaction de votre libido. Aimez ce corps que vous avez contribué à changer. Dites-lui combien elle est belle.

L’attention et la tendresse que vous démontrez envers elle, aide votre femme à reprendre de l’assurance pour son corps. Il est important qu’elle conserve une image et une estime d’elle-même qui soit positive. Et si au début elle veut être dans le noir total, pas de frustration ! Prenez-le comme une belle idée pour vous (re)découvrir et pour y aller à tâtons. Vous pouvez même en faire un jeu pour apprivoiser cette remise et route avec une lumière tamisée pour vous qui êtes si visuels.

Mesdames, avant et après l’accouchement, vous êtes belles. Click To Tweet

Mesdames, avant et après l’accouchement, vous êtes belles. Votre corps a changé et peut garder des traces. Ne vous dépréciez-pas, redécouvrez votre corps et votre sensualité dans les bras de votre époux bien-aimé.

« Que tu es belle et que tu es gracieuse, ô mon amour, ô fille délicieuse! Ta taille ressemble au palmier, Et tes seins à des grappes. Je me dis : Je monterai sur le palmier, J’en saisirai les rameaux Alors j’ai dit : “Ah, je vais monter au palmier, j’en saisirai les grappes.” Que tes seins soient pour moi des grappes de raisin ! Le parfum de ton souffle rappelle celui de la pomme, Et ta bouche comme un vin excellent…Qui coule aisément pour mon bien-aimé, Et glisse sur les lèvres de ceux qui s’endorment ! Je suis à mon bien-aimé, Et ses désirs se portent vers moi ». (Cantique des cantiques 7:7-10)

Demeurez bénis,

Zoé


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | YouTube | Google+ !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Zoé

Blogueuse passionnée et pleine d'humour. Les ressources qu'elle partage sur son blog "Pour Un But" ont pour but d'encourager, afin que chaque chrétien reste attaché au cep, Jésus, quelque soit la saison de paix ou de tempête qu'il traverse dans sa vie. Pour visiter son site, cliquez sur ce lien: http://pourunbut.com

Laisser un commentaire

2 Commentaires