Sexualité

Accouchement et intimité sexuelle (1)

Écrit par Zoé

Bébé vient d’arriver, vous êtes un couple heureux, nouveaux parents fondants ou agrandissant votre famille. Votre époux est heureux, et comme Usain Bolt, il est sur les starting block pour… reprendre une vie sexuelle dare dare!

Un mois après l’accouchement, il est compréhensif. Deux mois après l’accouchement il s’appuie sur une base médicale : « le docteur a dit que nous pouvons! »

Trois mois après l’accouchement, il s’appuie sur la Parole de Dieu, la Sainte Bible :

« La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. » (1 Corinthiens 7:4, LSG)

Il regarde même d’autres versions de ce verset au cas où vous, sa chère épouse vous n’auriez pas bien compris :

« Car le corps de la femme ne lui appartient plus, il est à son mari. De même, le corps du mari ne lui appartient plus, il est à sa femme ». (Semeur)

« La femme ne dispose pas de son propre corps, mais le mari; et pareillement aussi le mari ne dispose pas de son propre corps, mais la femme ». (Darby)

4 mois après l’accouchement, il dit fermement, en tapant du poing sur le lit la table : « C’est moi le chef ! ». Il oublie qu’il est un être en 3 dimensions, Esprit, âme et corps et devient très spirituel :

« (…) le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.! » (Éphésiens 5:23)

Oui Maris vous avez raison, et n’oubliez pas non plus de citer avec la même verve :

« Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. » (1 Corinthiens 11:3)

Passé 4 mois, il est prêt à ce que vous suiviez à nouveau, une exhortation personnalisée sur la soumission à l’époux.

Mesdames, Messieurs, vous l’aurez compris après l’accouchement, arrive la reprise de l’intimité sexuelle et parfois des maris comment dire un peu…raides !!!  🙂 Oui vous avez bien lu, raides…Et bien à quoi donc pensez-vous? Raides dans leurs paroles, raides dans leurs attitudes, raides dans leurs comportements. Ayant les yeux fixés sur Jésus certes mais aussi sur vous. Se rappelant vos nuits et parfois vos jours d’amour intenses avant et pendant votre grossesse, prêts à remettre le couvert, illico presto! – du moins pour celles et ceux qui ne sont pas enfermés dans le tabou de la sexualité pendant la grossesse.

Messieurs, aimez vos femmes avant la grossesse, pendant la grossesse, après l’accouchement, aimez-les TOUJOURS!

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle ». (Éphésiens 5:25)

Il arrive que nous chrétiens soyons réducteurs sur les façons de manifester le fruit de l’Esprit.

J’aime prendre l’image d’une orange pour ce fruit de l’Esprit avec ses différents quartiers qui sont tous les éléments constituants le fruit de l’Esprit : l’amour. Le Fruit de l’Esprit, c’est le caractère de Dieu. Nous l’avons en naissant de nouveau et il se développe en nous, en nous nourrissant de la Parole de Dieu et en la mettant en pratique dans tous les domaines de nos vies.

Les limites, c’est nous qui les mettons par notre éducation. Click To Tweet

Dieu ne limite pas la manifestation du fruit de l’Esprit à notre travail (emploi), à nos familles biologiques, auprès de nos amis et relations, à l’église, dans le mariage et …dans l’intimité sexuelle après l’accouchement. Les limites, c’est nous qui les mettons par notre éducation, notre culture, notre expérience de vie.

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. La Loi ne condamne certes pas de telles choses ». (Galates 5:22)

Oui Monsieur, dans votre intimité sexuelle avec Madame, pratiquez et manifestez le fruit de l’Esprit :

L’amour

C’est la base qui inclut TOUS les autres éléments qui le composent.

La patience

Patienter avec amour, sans rancune, sans amertume ni mauvaises paroles ou menaces de vous messieurs envers vos dames qui ne sont pas immédiatement prêtes à reprendre une intimité sexuelle après l’accouchement.

« Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles ». (Colossiens 3:19)

La maîtrise de soi

Autant dans vos paroles, vos gestes, vos attitudes, que dans votre libido (désir sexuel).

La bonté

Agissez envers votre épouse sans attente particulière durant cette période post-natale (après l’accouchement). N’attendez pas une « récompense sexuelle » pour votre patience. Soyez présent juste pour elle et votre enfant. Aidez-là sans arrière-pensée du genre « c’est mon épouse et son corps est mien comme dit la Bible donc je veux avoir des relations sexuelles et elle doit s’exécuter ».

La joie

De ne pas… faire de sexe! Oui Messieurs! Couplée c’est le cas de le dire, à la joie de (re)découvrir ensemble la parentalité même si ce n’est pas votre 1er.

La paix dans votre cœur

Il arrive que certains hommes pensent que l’enfant, ce mignon petit-être tout neuf, accapare leur épouse. Certains ressentent même de la jalousie. Oui, cela arrive, ce tabou de la compétition/comparaison « Elle l’aime notre enfant plus que moi » est pourtant bien réel. Ne pas culpabiliser ni laisser une forme d’amertume prendre doublement racine envers votre épouse et votre enfant. Le chef de famille c’est bien vous, pas votre bébé; et votre épouse vous aime. Communiquez, parlez, avec apaisement et sans colère.

Femme, vous êtes mère et…épouse, donnez aussi du temps et de l’attention à votre époux.

La douceur

C’est un tout : paroles, gestes, attentions particulières.

Sachez aussi qu’il est possible de faire de belles choses dans votre intimité sexuelle durant cette période post-accouchement sans forcément avoir de pénétration et ceci, dans le respect de chacun. Pis au moment où tout se remet en place, ne soyez pas fébrile comme-ci c’était alléluia enfinnnnnnn la délivrance! Là aussi, faites preuve de maîtrise de vous-même. Soyez doux, attentionné et allez-y tout douxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx !!!!

Ne profitez pas de cette période pour être « inspiré » et envisager la sodomie. C’est certain que ce n’est pas une inspiration divine venant du Saint-Esprit de Dieu. De même, si votre femme est réfractaire au sexe oral, pas de chantage.

La bienveillance

Don de soi pour l’autre, l’épouse, le nouveau-né, s’oublier un peu et toujours exister par votre présence (appels, sms, petits mots…etc.).

La fidélité

Rester fidèle esprit, âme et corps. Oui messieurs, pas de vagabondage ni dans vos pensées ni dans le quartier envers la voisine, l’amie ou au travail avec la collègue. Juste votre femme.

« Garde toi bien de nourrir ton cœur de pensées mesquines ». (Deutéronome 15:9)

« Les pensées mauvaises sont en horreur à L’Éternel ». (Proverbes 15:26)

Soyez fidèles Messieurs en dépit de ce corps à redécouvrir même si parfois dénaturé après avoir donné la vie, même si parfois physiquement marqué par la grossesse (ventre lâche, seins lourds, vergetures, …).

Juste aimer cet esprit habitant dans ce corps transformé, aimer cette âme sœur : aimer votre épouse. Bref rester fidèle à l’engagement fait à votre épouse devant Dieu et devant les Hommes. « Que votre amour ne se limite pas à des discours et à de belles paroles, mais qu’il se traduise par des actes accomplis dans la vérité ». (1 Jean 3:18)  « Que l’amour inspire toutes vos actions ». (1 Corinthiens 16:14)

« Bois les eaux de ta propre citerne et celles qui jaillissent de ta fontaine : tes sources doivent-elles se disperser au-dehors et tes ruisseaux dans les rues ? Qu’ils soient pour toi seul ! Ne les partage pas avec des étrangers.  Que ta source soit bénie ! Fais ta joie de la femme que tu as aimée dans ta jeunesse, biche charmante, gracieuse gazelle, que ses charmes t’enivrent toujours et que tu sois sans cesse épris de son amour ! Pourquoi, mon fils, t’amouracherais-tu de la femme d’autrui ? Pourquoi donnerais-tu tes caresses à une inconnue ? L’Éternel surveille toute la conduite d’un homme, il observe tout ce qu’il fait. Celui qui fait le mal sera pris à ses propres méfaits, il s’embarrasse dans le filet tissé par son propre péché. Il périra parce qu’il n’a pas su se discipliner, il s’égarera enivré par l’excès de sa folie. » (Proverbes 5:15-23)

Le prochain article s’adressera aux femmes.

Excellente semaine à tous!

Zoé


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Rejoignez-moi sur Facebook | Twitter | YouTube | Google+ !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Zoé

Blogueuse passionnée et pleine d'humour. Les ressources qu'elle partage sur son blog "Pour Un But" ont pour but d'encourager, afin que chaque chrétien reste attaché au cep, Jésus, quelque soit la saison de paix ou de tempête qu'il traverse dans sa vie. Pour visiter son site, cliquez sur ce lien: http://pourunbut.com

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Bonjour Zoe
    Merci infiniment pour cette serie d’articles débuté cette semaine sur la sexualité apres laccouchement… il me sera dune tres grande aide car jai accouché il y a 2mois et demi et je me retrouve effectivement dans ce challenge… quand reprendre… que vais je ressentir… surtout quen ce moment cest libido zerooooooooo… a la limite sentiment de dégout… bien que mon epoux soit present et adorable avec bebe et moi…
    Merci.. jattend impatiemment celui sadressant aux femmes…

    • Bonjour Abitha,
      Merci pour votre commentaire, toute la gloire à notre Seigneur et Dieu, Jésus.
      Le but est que vous puissiez passer ce cap.
      1- C’est important comme vous le faites, de nommer spécifiquement ce que vous ressentez.
      2- Ne vous enfermez pas ni dans la culpabilité ni dans la honte.
      3- Communiquez et parlez avec votre mari.
      Soyez bénie, Zoé.