Hommes de Caractère Pépites de sagesse

Arrête de comparer ton épouse à d’autres femmes…

Écrit par Aisha B.

Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel. (Proverbes 18 :22)

La comparaison, c’est toxique.

Aujourd’hui, j’ai une parole pour un homme : arrête de comparer ton épouse à d’autres femmes ! Célèbre-la et elle fera ton bonheur.

Bien-aimé, lorsque tu t’es tenu devant l’autel, devant témoins, pour prendre l’engagement d’aimer ta femme pour le restant de tes jours, tu l’as choisie avec ses habitudes, ses qualités, ses défauts, et tout ce qu’il y a en elle.

Lorsque tu as dit « oui » à cette femme, tu as dit « non » à toutes les autres !

Il y aura toujours une femme plus belle que celle que tu as épousé. Il y aura toujours une femme avec des traits de caractère, des forces, des grâces que ton épouse n’a pas. Tu peux reconnaître, admirer ces grâces chez d’autres femmes sans souhaiter secrètement que ton épouse soit comme ces femmes. En effet, comparer ta femme à d’autres t’aveuglera et t’empêchera d’apprécier la tienne à sa juste valeur.

Les autres femmes ne sont pas parfaites

Tous les couples, toutes les femmes ont besoin de Dieu et ont autant des qualités que des défauts… Comparer ton épouse à d’autres est malsain car cela se base sur des demi-vérités et sur de mauvais standards. Cette comparaison ouvrira porte au tentateur qui te suggérera que l’herbe est plus verte au-dehors ; que cette femme du dehors, cette étrangère est meilleure que la tienne et qu’avec elle tu seras plus heureux. Mais bien-aimé, comme j’aime souvent à le dire, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs mais elle est verte là où elle est arrosée, tout simplement. Prends soin de celle que Dieu t’a donnée et tu as toi-même choisie devant témoins et elle fera ta joie.

Bois les eaux de ta citerne, les eaux qui sortent de ton puits. Tes sources doivent-elles se répandre au dehors? Tes ruisseaux doivent ils couler sur les places publiques? Qu’ils soient pour toi seul, et non pour des étrangers avec toi. Que ta source soit bénie, et fais ta joie de la femme de ta jeunesse, Biche des amours, gazelle pleine de grâce: Sois en tout temps enivré de ses charmes, Sans cesse épris de son amour. Et pourquoi, mon fils, serais-tu épris d’une étrangère, et embrasserais-tu le sein d’une inconnue? (Proverbes 5 :15-19)

Célébrer ton épouse fera sortir le meilleur d’elle

Les grâces, les talents de ta femme viennent de Dieu et conviennent parfaitement à votre mariage et à votre appel et sont destinés à te fortifier, à développer le caractère de Christ en toi et à t’aider à accomplir ta destinée.

Comparer ta femme à d’autres et souhaiter qu’elle soit comme les autres, c’est quelque part un manque de discernement par rapport à sa valeur. Et c’est mépriser son Créateur, Dieu. Mépriser et critiquer la créature (ta femme), c’est insulter le Créateur… car elle porte en elle l’image de Dieu.

Les dons que Dieu a fait à ton épouse, son physique, son niveau académique, son caractère, ses capacités, ses qualités, voire même ses défauts ne sont pas une malédiction. Dieu ne s’est pas trompé en la créant. Ces choses spécifiques à ton épouse font sa valeur et la personne unique qu’elle est.

Ces grâces sont pour toi et ont pour but de faire de toi l’homme que Dieu voudrait que tu sois. Et ces grâces seront une bénédiction et un avantage pour toi, si tu sais les valoriser et célébrer ton épouse.

Chaque fois que tu célèbres ta femme, tu appelles à l’existence la splendeur que Dieu a caché en elle, et tu la tires vers le haut. Mais chaque fois que tu la méprises, la dénigre, la compare, tu la devalues à tes yeux et aux yeux des autres et tu bloques toi-même l’expression des merveilles qui sont cachées en elle pour ton seul avantage!

En conclusion, sois reconnaissant à Dieu pour ta femme et cesse de la comparer à d’autres. Regarde-la avec un regard nouveau et commence à apprécier ce qui est en elle. Commence à célébrer ton épouse (aussi bien dans votre intimité qu’en public) et tu verras sa beauté et sa splendeur se déployer progressivement sous ton regard ; et tu verras qu’elle fera ton bonheur !

Qui trouve une épouse trouve le bonheur : c’est une faveur que l’Eternel lui a accordée !

Soyez bénis !

Aisha


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, Partagez! Inscrivez-vous sur la mailing list pour n’en manquer aucune ! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail. Rejoignez-moi sur Facebook, ou sur Twitter, ou sur Youtube ou Google+ !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

8 Commentaires

  • Bonjour ma soeur Aisha,

    J’ai beaucoup aimé ton article! Tout ce que tu as dit est amplement vrai!
    J’adore Mon Epouse (ou la célèbre comme tu l’as mentionné) et lui déclare mon amour vrai et sincère pour elle, le faisant tant en public qu’en secret (l’ordre de mention des mots PUBLIC d’abord et SECRET ensuite vaut son pesant d’or dans ce petit commentaire)!!!
    Mes amis, connaissances et membres de famille qualifient d’ailleurs notre couple de “Couple étalon et standard”.
    Et, en se référant à la Parole de Dieu qui dit: “De même aussi, les maris doivent aimer leurs PROPRES femmes comme leurs PROPRES corps; celui qui aime sa PROPRE femme s’aime lui-même.” Eph. 5: 28 (Version J.N Darby), il est incompréhensible que quelqu’un dise aimer son corps et haïr son épouse!

    A Notre Dieu et Père soit toute la Gloire, au Nom de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, pour ces merveilleuses créatures, en général, qu’Il a mises à nos côtés que sont les femmes, et plus particulièrement pour Ma Propre femme qu’Il m’a donnée comme Compagne, chair de ma chair et os de mes os! Amen.

  • Tu as raison Aisha! Même si mon mari a bien changé depuis qu’il est avec sa maîtresse, je le considère et , Dieu aussi , comme une merveille. Ce sont ses actes qui sont mauvais. C’est le malin qui le pousse à agir et à se rassurer dans cette vie d’illusion. Prions pour la délivrance de nos maris et aimons les malgré tout, tout, tout.

  • Soyez bénie pour cet article. Comme j’aime à le dire l’ange Adam et l’ange Eve sont restés au jardin d’Eden. Depuis en chacun de nous il y a des qualités et des faiblesses. Maris et femmes sachons nous apprécier mutuellement. Cet article est tout aussi valable pour nos chères épouses. Ce sont de merveilleuses créatures.

    • L’ange Adam et l’ange Eve sont restés au jardin d’Eden 🙂 🙂 🙂 … Sois béni mon frère! Evidemment, quoi ce que j’aie eu à coeur d’adresser un message spécifique aux hommes ce matin, les femmes y trouveront aussi leur compte!