Le problème de la comparaison dans les relations

Écrit par Aisha B.

Nous avons tous tout naturellement tendance à nous comparer aux autres. Et on ne s’en rend même pas compte !

La comparaison peut être saine, lorsqu’elle nous permet de nous inspirer des autres pour aller pour loin, pour devenir meilleur dans ce qu’on fait. Mais elle est malsaine quand on a de mauvaises motivations dans son cœur. Et c’est de ce type de comparaison qu’on va surtout parler dans les articles de cette série.

Le danger de la comparaison est particulièrement présent avec le développement des médias sociaux. On voit les photos extraordinaires (quelques fois retouchées 🙂 ) des autres sur Facebook, les bonnes choses qui arrivent dans leurs vies, et on se surprend à se comparer à eux.

Ce que l’on compare

Que cela soit exprimé verbalement ou pas, qu’on l’admette ou non, la plupart d’entre nous comparons et c’est malsain. On compare souvent ce que l’on est (le physique, les dons, les talents, les capacités, le niveau spirituel, le niveau d’onction, les dons spirituels, …) mais aussi ce que l’on a (les biens matériels, la situation sociale, les avantages et privilèges, la carrière, les revenus, voire souvent le conjoint et les enfants).

« Si seulement ma femme avait le physique de ma collègue… »

« J’aime les femmes douces. Pourquoi tu n’es pas douce comme Sarah… »

« Si seulement mon mari était fidèle comme le sien ! » ;

« J’aimerais tellement que ma femme soit mince comme celle-ci… »

« Le mari de Claire lui fait toujours des surprises et lui offre tout ce qu’elle veut. Y a qu’à voir leurs photos sur Facebook… La dernière fois que mon m’a fait une surprise remonte à je ne sais même pas quand… »

« Ils sont vraiment plus heureux que nous. »

« Regarde comment ils se disputent. Nous au moins on sait gérer ce genre de situation… »

« La maison des X n’est JAMAIS désordonnée… Pourquoi est-ce qu’il y a autant de désordre chez nous ? Ma femme est trop paresseuse !»

« Pourquoi mon mari ne touche pas autant que le sien ? »

« Ils ont une maison plus belle que la nôtre. »

« Ils sont bénis… tout marche pour eux. Dieu les aime plus… »

Le problème de ce genre de comparaison malsaine, c’est qu’elle se base bien souvent sur des demi-vérités et sur de mauvais standards. Elle produit le ressentiment, l’envie, la jalousie, l’amertume, la colère.

La comparaison pourrit les relations

Cela pourrit aussi bien la relation avec soi-même que celles que l’on entretient avec les relations avec les autres (mari, enfants, frères, sœurs, collègues, voisins, etc). C’est le signe du manque de gratitude et d’un manque d’amour envers soi-même. Or celui qui ne s’aime pas lui-même ne peut pas aimer les autres.

On verra, Dieu voulant, différents aspects sur la comparaison dans les articles suivants sur cette thématique. Le but c’est que chacun de nous apprenne à s’aimer et à se valoriser lui-même et à aimer et valoriser ce que Dieu lui a donné. C’est une des clés pour développer des relations saines et vivre une vie heureuse et épanouie.

Amen ?

Bon début de semaine à tous !

Aisha


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, Partagez! Inscrivez-vous sur la mailing list pour n’en manquer aucune ! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail. Rejoignez-moi sur Facebook, ou sur Twitter, ou sur Youtube ou Google+ !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

9 Commentaires

  • bonjour a vous équipe dynamique !!!je viens désespérément vers vous pour mon couple en difficulté.je suis marié coutumièrement (dote) depuis 2 ans maintenant a un homme qui vis au USA.nous sommes connu et sommes resté ensemble 1 an avant son départ. nous avions le projet de faire mes papiers pour que je le retrouve labas et que nous officialisons notre union. nous avons eu beaucoup de problèmes au niveau de la communication et la distance n’a pas arrangé les choses.je suis tombé comme par hasard sur votre blog et j’ai decouvert les prières que j’ai fais pendant un certain temps. la situation s’etais arrangée pendant un moment et mon fiancé a remis le projet de mon voyage sur la table le mois d’octobre passé. il a même envoyé 500 000 f cfa pour que je commence les différentes courses.après ca il devait encore envoyer de l’argent sur mon compte pour que je le complète afin qu’on est le montant nécessaire que demande l’ambassade mais voila qu’il a recommencé a ne plus me donner de ses nouvelles et ne prend même plus plaisir a parler avec moi. même pour les fêtes de fin d’année je n’ai pas eu droit a un appel pour me souhaiter bonne fête.après la période des fêtes je suis rentrer en contact avec lui et j’ai demandé des explications il ma répondu qu’il ne m’aimait plus et que les forces lui manquaient pour prendre soins de moi et prendre de mes nouvelles. qu’il s’est efforcer mais ca ne va pas et que depuis 2 ans il ne m’aimait plus. je suis désemparer. Je suis découragé j’ai besoin de votre aide dans la prière pour surmonter cette situation. ma belle famille surtout la mère de mon fiancé a essayé de le raisonner mais rien. il me dis kil n’a personne d’autre et que ce n’est pas ma faute mais kil ne ressent plus rien pour moi et qu’il ne sais pas ce qui lui arrive pourtant il pense toujours a moi. je ne sais pas si c’est la distance ou si c’est quelque chose d’autre qu’il me cache. j’ai besoin de savoir comment prier pour que Dieu restaure ma relation.ma fille est trop attaché a lui, comment je vais lui expliquer xa ? nos familles se sont engagées et ca sera une vrai honte pour moi face a ma famille. je pleure et sa mère aussi pleure. nous ne savons quoi faire toute les 2. aidez moi s’il vous plait merci pour tous ce que vous faite pour nous a travers ce blog.que Dieu vous le rende au centuple.

  • Bonjour à tous et une fois de plus je vous souhaite à chacun d’entres vous une extraordinaire année 2017.

    Pour réagir à ce sujet de la comparaison. Je pense que c’est un trait de caractère de la chair qui n’a rien de l’esprit. On peut essayer de justifier les motivations qui nous ont poussées à nous comparer à un tel ou à un autre Que cela ne serait en aucun cas valable. Parce que comme tu le dis si bien Aisha lorsqu’on se compare aux autres en réalité on est en procès avec Dieu. Qui sommes-nous pour contester contre Dieu? Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé : pourquoi m’as-tu fait ainsi ?
    J’aime beaucoup cette parole de Paul dans Romains 9:14-16
    Que dirions-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l’injustice ? Loin de là !
    Car il dit à Moïse : je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde ,et j’aurai compassion de qui j’ai compassion.
    Ainsi donc,cela ne dépend ni de celui qui veut,ni de celui qui court ,mais de Dieu qui fait miséricorde .

    Soyons reconnaissants envers notre Dieu de ce qu’il a fait de nous des créatures ci merveilleuses différentes les unes des autres pour nous compléter afin de former un seul corps.

    Soyez béni

    • Amen! Tu l’as dit Catherine. C’est une oeuvre de la chair. Et c’est vraiment en prenant conscience de ce qu’on est en Christ et de la valeur que Dieu nous donne qu’on parvient à triompher de la comparaison, à garder son coeur et protéger son mariage et ses relations de façon générale…

  • Amen, dans notre subconscience, quand on est trahi, on se compare aux autres sans même le savoir ou le vouloir. Merci Seigneur de m’apprendre à apprecier ce que je suis, car Tu m’as créé, unique, à ton image et à ta ressemblance. Mes defauts rend Les parfaits selon ta parole.

    Témoignage: J’ai envié une femme lors d’une promenade, parcequ’elle avait une très belle voiture et deux beaux enfants dans sa voiture. Comme j’était à pieds, je me suis dis, si seulement j’étais comme elle, …. Mais Dieu a permis que cette femme me cottoye, et lors de notre conversation, bien qu’elle m’avait vu pour la toute premiere fois, Dieu a ouvert son coeur. Elle a commencé à me raconter ses galères, tourments, problèmes de couple etc…. Et c’est là que j’ai compris que mon problème n’était pas aussi grave. Il y avait pire. J’ai appris à me contenter de ce que je suis en Christ.

    Merci Aisha de nous rendre conscient de ce mal