F.A.Q. Sexualité

10 raisons pour lesquelles j’attends le mariage pour avoir des relations intimes (1)

Écrit par Aisha B.

Je vous partage aujourd’hui un super témoignage que j’ai trouvé sur le site EveryStudent.com et traduit pour vous. Un jeune homme vous donne son conseil très honnête sur les fréquentations. Voici ce qu’il a découvert sur les rapports intimes et les fréquentations…(je vous partage les 3 premiers points de ce témoignage édifiant).

Il y a un dicton qui dit : « Le meilleur plan est de profiter de la bêtise des autres. » Voilà la ligne de fond de cet article. Je veux partager avec vous un certain nombre de choses que j’ai apprises – à la dure – concernant les femmes et les relations. Plus précisément, j’ai noté dix raisons pour lesquelles j’ai décidé d’attendre jusqu’au mariage pour avoir des relations sexuelles.

# 1: Je sais maintenant que le sexe est pas tout à la hauteur de ce qu’on nous présente dans les films.

Dans mes premières années de fac, j’ai eu une expérience sexuelle que je qualifie de « gueule de bois de l’amour ». Après avoir été avec une fille, le lendemain matin, je ressentais toujours un vide. Voilà quelque chose que vous ne verrez jamais à la télévision ou dans les films, mais qui arrive souvent. Il y avait un vide, voire le regret, après.

La « gueule de bois de l’amour » était un phénomène étrange pour moi. Principalement parce que qu’à ce moment-là, le sexe était mon «dieu». En tant qu’homme, j’y pensais matin, midi et soir. Vous imagineriez que les rapports sexuels étaient complètement satisfaisants pour moi – le couronnement du culte à mon «dieu». Et pourtant, il y avait souvent un manque de satisfaction par la suite.

Cela a-t-il aussi été votre expérience? Avez-vous déjà eu une «gueule de bois de l’amour»? Si oui, arrêtez-vous et réfléchissez-y, « Pourquoi est-ce le cas? Pourquoi est-ce que le sexe, qui est aussi important pour moi, me laisse avec un sentiment de vide? »

Je me souviens avoir été confus par ce vide. A ce moment-là, j’ai juste conclu : «J’ai juste besoin de plus [de sexe], voilà tout. » Mais le vide a continué. Je suis donc finalement arrivé à la conclusion que le sexe avant le mariage n’est pas tout ce qu’on pense qu’il est. Ce n’est pas ce que les films nous présentent, autrement ce serait tout à fait satisfaisant. Il n’y aurait pas tout ce «vide».

# 2: Je veux maintenant être plus honorable envers les femmes.

Je me suis rendu compte que les femmes ne comprennent pas souvent tout ce qui se passe quand il en vient au sexe. Autrement dit, leur point de vue est très différent de celui des hommes. Souvent, une jeune femme va justifier le sexe avant le mariage en disant: «Mais je l’aime», même si elle ne veut pas vraiment aller jusqu’au bout. Pourquoi ? Parce que bien souvent, « les jeunes femmes utilisent le sexe pour obtenir l’amour, les hommes utilisent l’amour pour obtenir du sexe. »

Voici comment cela fonctionne : la jeune femme s’imagine épouser le gars un jour; le gars imagine tout ce qu’il veut faire avec elle et qu’il va pouvoir raconter à ses amis à ce sujet. Et tandis que quelque chose en elle lui dit que c’est ce qu’il faut faire, quelque chose à l’intérieur du gars lui dit tout le contraire, mais il continue. Pourquoi? Pour le plaisir physique sans doute, mais aussi, je crois, pour une autre raison : cela lui donnera l’impression d’être un homme. Mais il y a une grande ironie en cela, car qu’y-a-t-il de vraiment “homme” à se jouer d’une femme?

J’ai aussi découvert que, lorsque vous honorez une femme, vous vous honorez vous-même. Pourquoi? Parce qu’un jour vous aurez regret, et le regret durera beaucoup plus longtemps que le plaisir. Dans le film Rob Roy, le personnage principal dit: «L’honneur est un cadeau qu’un homme se donne. » Lorsque vous honorez une femme en faisant ce que vous savez être juste dans votre cœur (qui est, ce qui est dans son intérêt), vous vous honorez vous-même et vous assurez de n’avoir jamais aucun regret avec lesquels vous allez devoir vivre longtemps.

# 3: C’est la femme de quelqu’un d’autre.

Voici ce que je veux dire par là : la plupart des filles avec lesquelles j’ai couché sont maintenant mariées à d’autres hommes. Quand je me mets dans la peau de ces hommes, je regrette amèrement ce que j’ai fait. J’aimerais ne l’avoir jamais fait. En fait, j’ai presque envie de me donner un coup de poing à cause de cela.

Et il va sans dire que lorsque je vais me marier, je n’aimerais pas l’idée que quelqu’un d’autre ait couché avec ma femme. Et vous? Aimez-vous l’idée de quelqu’un d’autre couche avec votre femme ? Si vous avez une amie maintenant et vous vous sentez de comme cela, imaginez comment vous vous sentirez quand il s’agira de votre femme.

Allons un peu plus loin. Cette fille est la fille de quelqu’un. Et si elle était ma fille? Ou si elle était ma sœur? Est-ce que j’aimerais qu’un homme comme moi profite d’elle? Je vois maintenant les femmes dans une perspective différente. Elles sont la future femme de quelqu’un d’autre, la fille ou la sœur de quelqu’un d’autre, etc.

(Témoignage anonyme)

A suivre…

Je prie vraiment que ce témoignage aide à sensibiliser les jeunes femmes et nos ados : les hommes ne pensent pas comme vous et en vous réclamant les rapports intimes, ne s’imaginent pas forcément vivre avec vous toute leur vie. Gardez votre pureté pour celui qui vous honorera et ira jusqu’au bout de son engagement pour vous épargner des blessures et souffrances et regrets inutiles. Gardez-vous jusqu’au mariage !

Je prie aussi que cela sensibilise les hommes : honorer une femme, c’est s’honorer soi-même au fond. Et cette femme que vous visez pour votre plaisir égoïste est la femme de quelqu’un d’autre… Pensez-y !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire