Pépites de sagesse

Mon mari ne m’a jamais rendue heureuse et il ne me rend pas heureuse…

Écrit par Aisha B.

Je partage aujourd’hui une pensée que j’ai lue sur le profil Facebook d’une amie, qui reflète ce que nous partageons souvent sur cette plateforme: Ne faites jamais de qui que ce soit ou de quoi ce soit une idole. En réalité, personne n’a le pouvoir de vous rendre malheureux et/ou misérable. Au fond, on expérimente le bonheur en fonction des décisions, des choix qu’on fait tous les jours : le choix d’aimer, le choix de pardonner,…, bref, le choix d’obéir aux principes divins (Ps 1:1-3), aux lois spirituelles que Dieu a établies.

Lors d’un séminaire consacré aux couples à l’Université de Fresno (Californie), un des conférenciers a demandé à une femme dans l’assistance : « Votre mari vous rend-il heureuse? Vous rend-il vraiment heureuse? »

À ce moment, le mari a relevé la tête, totalement sûr de lui. Il savait que son épouse répondrait par l’affirmative car elle ne s’était jamais plainte pendant leur mariage. Cependant, sa femme a répondu par un “non” tonitruant, un “non” bien catégorique ! « Non, mon mari ne me rend pas heureuse! » Son mari était complètement déconcerté, mais elle a continué :

« Mon mari ne m’a jamais rendue heureuse et il ne me rend pas heureuse ! Je suis heureuse. »

« Le fait d’être heureuse ou pas ne dépend pas de lui, mais de moi. Mon bonheur ne dépend que d’une seule personne : moi. C’est moi qui décide que je serai heureuse dans chaque situation et à chaque moment de ma vie, car si mon bonheur dépendait de quelqu’un, de quelque chose ou d’une circonstance sur la face de la terre, j’aurais de graves problèmes.

Tout ce qui existe dans cette vie change en permanence : l’être humain, la richesse, mon corps, le climat, ma volonté, les plaisirs, les amis, ma santé physique et mentale. En fait, la liste est interminable. Je dois décider d’être heureuse indépendamment de tout le reste. Que ma maison soit vide ou pleine : je suis heureuse ! Que je sorte accompagnée ou seule : je suis heureuse ! Que je gagne un bon salaire ou non : je suis heureuse !

Je suis aujourd’hui mariée mais j’étais déjà heureuse célibataire. Je suis heureuse par moi-même. J’appelle des “expériences” les autres choses, personnes, moments, situations. Elles peuvent ou non m’apporter des moments de joie ou de tristesse. Quand une personne que j’aime meurt, je suis une personne heureuse qui vit un moment inévitable de tristesse.

J’apprends grâce aux expériences passagères et je vis celles qui sont éternelles comme aimer, pardonner, aider, comprendre, accepter, consoler.

Certaines personnes affirment : aujourd’hui je ne peux pas être heureux parce que je suis malade, parce que je n’ai pas d’argent, parce qu’il fait très chaud, parce qu’il fait très froid, parce que quelqu’un m’a insulté, parce qu’une personne ne m’aime plus, parce que je n’ai pas su me mettre en valeur, parce que mon mari n’est pas tel que je l’espérais, parce que mes enfants ne me rendent pas heureux, parce que mes amis ne me rendent pas heureux, parce que mon travail est inintéressant, et ainsi de suite.

J’aime la vie que je mène mais pas parce que ma vie est plus facile que celle des autres. C’est parce que j’ai décidé d’être heureuse et je suis responsable de mon bonheur. Quand j’enlève cette obligation à mon mari et à toute autre personne, je les libère du poids de me porter sur leurs épaules. Leur vie est beaucoup plus légère. Et c’est ainsi que j’ai réussi à avoir un mariage heureux tout au long de ces années. »

La morale de cette histoire ? vous l’avez devinée : Ne laissez jamais entre les mains d’une autre personne une responsabilité aussi grande que d’assumer et de susciter votre bonheur. Soyez heureuse et heureux, même quand il fait chaud, même quand vous êtes malade, même quand vous n’avez pas d’argent, même quand une personne vous a blessé ou blessée, même quand on ne vous aime pas ou que l’on ne vous estime pas à votre juste valeur. Un conseil valable pour les femmes et les hommes de tout âge.

Celui qui acquiert du sens aime son âme; Celui qui garde l’intelligence trouve le bonheur. (Proverbes 19:8)

Quel est l’homme qui aime la vie, Qui désire la prolonger pour jouir du bonheur ? Préserve ta langue du mal, Et tes lèvres des paroles trompeuses;  Eloigne-toi du mal, et fais le bien; Recherche et poursuis la paix. (Psaume 34:14-15)

Que Dieu nous aide!

Aisha

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

14 Commentaires

  • Amen ! Une vraie claque. J’ajouterais à cela, que notre bonheur doit dépendre de Dieu, Dieu étant toujours là à nos côtés alors oui nous pouvons êtres heureux… Plus facile à dire qu’à faire. La réalité n’est pas la vérité. La réalité est que nous pouvons vivre des combats, mais la réalité est que nous sommes victorieux en Jésus Christ seul. Merci pour cet article ma sœur en tout cas ^^ !

  • Tant que nos yeux restent fixé sur le Seigneur Jésus-Christ nous sommes heureux marié ou pas car le vrai bonheur c’est lui. Celui qui l’a, a la vie est heureux.

  • Bonjour, est ce que cela peut être une raison pour demander le divorce ? pour cette raison mon épouse m’a demandé le divorce, car elle en déduit de n’avoir plus d’amour pour moi…merci de me répondre.

    • Bonjour Jean Marc,j’en suis navrée.
      Demandez au Seigneur qu’il vous aide dans cette situation,vous avez une mine d’articles ici qui pourront certainement vous aider dans ces moments.

      Concernant votre femme,c’est une très bonne chose qu’elle soit heureuse de part elle même.Mais sachez que cela n’a pas de liens;expliquez vous concernant cette demande divorce.
      Il doit y avoir un autre motif.

      Que Dieu vous bénisse!!!

  • c’est vrai que notre bonheur ne depend pas sur une seule personne, pour moi le bonheur c’est comme des notes de musique, il y en a peu, mais ils sont suffisant pour faire de magnifiques mélodies
    merci
    mona

  • Sois bénie de partager avec nous ce message Aisha.
    Ces derniers temps, je suis plutôt encline à me plaindre, oubliant que le bonheur vient du Seigneur seul. Voilà qui m’aide à remettre les pendules à l’heure. Merci

  • Allellua!!! c’est trop fort. Moi aussi, je décide d’être heureuse. Mon bonheur ne depend que de moi desormais. Depuis un temps je me maquille même quand je suis à la maison, me parfume etc… en sorte que mes filles me demandent où je vais, je leur dit: “je ne vais nul part, je suis à la maison”, et elle me disent: waouw tu es belle!!! Et dans mon coeur je dis: ” j’ai un mari qui est tout le temps avec moi, qui s’appelle Jésus le Christ, et c’est pour lui que je me fais belle. Et pire encore, je me parfume même avant de me coucher. Car après ma méditation de la bible et ma prière du soir avant le couché, je sais qu’Il est là à mes côtés. N’a t-Il pas dit: Voici je suis avec Toi tous les jours jusqu’à la fin des temps??

    Merci Aisha pour cette reflexion, ça me motive à rester sur cette ligne. Be blessed.

  • Merci Aisha, c’est tellement vrai et aussi tellement difficile parfois que l’on remet alors notre manque de joie en accusant notre mari. Mais j’espère que cette parole va rester dans ma tête et m’aider. Merci encore. Laura

  • amen amen amen mon ne dépend de personne ni d’aucune circonstance puisse celà retentir chaque jour dans mon coeur. jai toujours aussi pensé qu’il fallait que mon mari me rende heureuse merci Aisha