Choix Futur Conjoint Sexualité

Mauvaise Fondation N°6 : Je veux me marier pour pouvoir avoir des rapports intimes légaux devant Dieu

Écrit par Aisha B.

Dans ce post, je vous partage mes notes sur 7 mauvaises fondations du mariage ou encore 7 mauvais motifs pour se marier, un enseignement du Pst. Yvan Castanou, que j’ai écouté l’année dernière. Vous pouvez retrouver l’enseignement complet allant sur le site Métanoia et Vie.

Beaucoup se sont mariés ou voudraient se marier pour avoir des rapports intimes légaux devant Dieu. Les personnes qui pensent de cette façon s’appuient souvent sur  1 Corinthiens 7 :9. Cette motivation concerne le plus souvent
les hommes.

A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il leur est bon de rester comme moi. Mais s’ils manquent de continence, qu’ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler. (1 Corinthiens 7 :8-9)

Le rapport intime, c’est une très bonne chose. C’est l’idée de Dieu. C’est très bon, tant que tout se passe dans le cadre du mariage. Dieu l’a établi non pour définir mais pour enrichir le mariage.  En effet, à lui seul, le rapport intime ne fait pas le pas le mariage ; car s’il n’y a pas d’harmonie spirituelle et d’harmonie émotionnelle, l’harmonie physique ne sera pas au rendez-vous. Il n’y aura pas d’intimité.

Si vous choisissez une femme sur la base du sexe, qui ne dure que quelques minutes (contrairement à ce que montrent les films pornographiques),  que ferez-vous les 95% du temps restant de votre vie à deux? Si votre seule motivation est le rapport intime, que ferez-vous à côté de cela ? Que ferez-vous quand votre femme sera indisposée ou en voyage ? Ceux qui sont pressés de se marier pour ne pas brûler finissent toujours par avoir des pensées impures dans le mariage. On peut enrichir un mariage par les rapports intimes. On ne peut pas bâtir son mariage là-dessus !

Quelques vérités fondamentales sur le rapport intime

Vérité n°1. Le rapport intime est bon aux yeux de Dieu uniquement dans le cadre du mariage. Dans un autre contexte, cela ouvre la porte aux malédictions.

Le rapport intime scelle l’alliance qui a été bénie par l’église. La multiplication de partenaires entraîne la confusion. Voilà pourquoi il ne faut pas se précipiter, il faut se préserver. Il faut se rassurer que c’est la bonne personne et s’engager avant d’avoir des rapports intimes. Le rapport sexuel établit une alliance entre deux personnes, et dans une alliance, on échange. (1 Corinthiens 6 :16)

Frère, n’allez pas avec n’importe qui ! N’allez pas vers les prostituées. Vous finirez par tomber sur une femme instable et en couchant avec elle, vous allez déposer votre semence, votre vigueur, votre vie, votre force en elle. Mais la personne qui passera après vous récupèrera votre force et votre virilité et vous affaiblira !  Voilà pourquoi on ne dépose pas sa semence n’importe où ! Frère, réservez votre semence à la femme de votre jeunesse, à votre propre épouse. N’allez pas vers les étrangères. N’allez pas vers une femme qui n’est pas la vôtre !

Voici ce que Proverbes 5 dit à ce sujet :

Eloigne-toi du chemin qui conduit chez elle, Et ne t’approche pas de la porte de sa maison, De peur que tu ne livres ta vigueur à d’autres, Et tes années à un homme cruel. (Proverbes 5 :8-9)

En vous livrant à l’impudicité, à l’adultère, vous péchez contre votre propre corps. Pour quelques minutes de plaisir, vous faites du mal à votre propre corps ! Et vous n’avez aucune idée de ce que vous introduisez dans votre lignée générationnelle ! Cet acte pourrait semer l’iniquité dans votre postérité comme cela est arrivé à David ! En commettant l’impudicité, l’adultère, vous souillez votre semence c’est-à-dire la progéniture qui est en vous. Vous souillez vos enfants. Vous leur faites du mal. Si David ne s’était pas livré à l’adultère avec la femme d’Urie, il n’y aurait pas eu la révolte d’Absalom. Il n’y aurait pas eu l’inceste d’Amnon, etc. Chaque fois qu’on pèche on ouvre des portes à l’ennemi. Si on demande pardon à Dieu, Dieu pardonne mais ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi (Galates 6:7).

En vous souillant, vous péchez contre les enfants qui sont en vous ! Protégez vos enfants ou vos futurs enfants s’il vous plait ! Obéir à Dieu, c’est aimer ses enfants. Quelqu’un dira : « je n’arrive pas à me maîtriser » Mais écoutez, il n’y a aucun démon, aucune pulsion, rien qui soit plus fort que Christ en vous ! Vous vous souillez parce que vous ne réalisez pas QUI habite en vous et parce qu’au fond, vous n’avez pas pris une décision ferme au sujet de la pureté sexuelle !

J’ouvre une parenthèse au milieu de ces notes pour rassurer une femme. Je sais qu’il y a parmi nous beaucoup de femmes qui sont fidèles mais dont les maris sont infidèles et vont de femme en femme. Et ces femmes veulent s’épanouir et voir leurs propres enfants s’épanouir dans la vie et sont révoltées en lisant ce message, disant en leur cœur : «  pourquoi mes fils et mes filles devraient-ils payer pour la vie débridée que mène leur père ? » Que le message ci-dessus ne vous démoralise pas. Il y a dans le sang de Jésus et dans le Nom de Jésus la quantité de puissance suffisante pour briser toute malédiction pesant sur la vie de vos enfants à cause des péchés de leur père ; pour déloger tout esprit qui a profité de cette brèche pour s’infiltrer en douce dans la vie de vos enfants. Par la prière, mettez-vous et vos enfants à l’ombre de la grâce de Dieu. Réfugiez-vous sous la couverture du Tout-Puissant. Positionnez-vous et vos enfants en Christ ! Amen ?

Et si vous ne connaissez pas encore Jésus-Christ, le Sauveur merveilleux des hommes, c’est le bon moment pour Lui ouvrir votre cœur et pour Lui ouvrir la porte de votre maison. Cliquez sur ce lien pour découvrir comment Lui ouvrir votre cœur.

Vérité n°2. Il n’y aura pas de rapports intimes après la résurrection

Jésus leur répondit: Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. (Matthieu 22:29-30).

Le mot mariage signifie gameo, c’est-à-dire fusion. La relation mari et femme est une ombre pour nous préparer à la fusion qui aura lieu entre Christ et l’Epouse (l’Eglise), les deux devenant un seul et même Esprit. Le mariage entre l’homme et la femme est le symbole de l’alliance entre Christ et l’Eglise. Et ce que Jésus nous révèle dans le verset ci-dessus, c’est qu’au ciel, il n’y aura plus de mariage entre hommes et femmes. Qui dit absence de mariage dit absence de rapports intimes. Le mariage terrestre n’est qu’une ombre. Au ciel nous aurons atteint le véritable.

Vérité n°3. Le rapport intime est une ombre.

C’est une représentation physique d’une vérité spirituelle qui est beaucoup plus profonde : l’adoration. Pour la comprendre il faut se tourner vers le temple de Jérusalem. Le temple comprenait trois parties : le parvis, le lieu saint et le lieu très saint. Le souverain sacrificateur était le seul qui avait le droit d’entrer dans le lieu très saint, une fois par an. Tout cela est détaillé dans le bouquin du Pasteur Yvan. Ici, je vous partage brièvement mes notes de l’enseignement.

Le lieu très saint était l’endroit où résidait la présence de Dieu et où se déroulait l’adoration à son apogée. Et celui qui entrait dans le lieu très saint voyait la gloire de Dieu et expérimentait l’extase dans la présence de Dieu.

La bible dit que le temple de Jérusalem n’était qu’une représentation du véritable temple de Dieu qui est le corps humain (1 Corinthiens 6 :19). Dans le mariage, selon Ephésiens 5, l’homme représente Christ. La femme représente l’Eglise. Dieu a créé chaque femme de telle sorte qu’elle possède un parvis, un lieu saint et un lieu très saint séparé du reste par un voile qui est l’hymen. Le mot hymen signifie littéralement mariage.

Dans la pensée de Dieu, le seul à pouvoir traverser le lieu très saint de la femme ne peut être que celui qui a une alliance avec elle. En effet, au moment du premier rapport sexuel, le voile est déchiré, le sang est versé et le sang symbolise toujours une alliance…Selon la pensée de Dieu, lorsqu’un homme entre dans le lieu très saint, il franchit le voile et expérimente une extase. Mais cette extase n’est qu’une ombre de la véritable extase qui est l’adoration.

Ce qu’il faut donc comprendre, c’est que pour l’enfant de Dieu, le rapport intime n’est pas indispensable. Le rapport intime est quelque de bon. C’est un fait. Mais ce n’est pas une nécessité absolue, une chose sans laquelle on ne peut pas vivre, quelque chose qu’on ne peut pas contrôler, maîtriser.

Jésus, qui est le dernier Adam, a vécu toute sa vie sans avoir de rapports intimes. Cela signifie donc que Dieu n’est ni frustré, ni troublé que son enfant n’ait pas de rapports intimes car ce n’est pas une nécessité absolue pour la nouvelle création. Dieu ne vous trouve pas anormal parce que vous n’avez pas de relations sexuelles.  Il faut se débarrasser de cette pensée du monde, car la chasteté, l’abstinence est normale pour Dieu. Elle ne révèle aucun dysfonctionnement. Pour le monde, vivre dans l’abstinence est anormale. Mais aux yeux de Dieu ce n’est absolument pas un problème !

Le premier Adam, l’homme naturel vit l’extase à travers le rapport sexuel. Mais le dernier Adam, né de Dieu, expérimente cette extase à travers l’adoration, la présence de Dieu.

Beaucoup de chrétiens ne réalisent pas qu’il y a une dimension d’intimité et de contemplation de la présence de Dieu qui plonge dans une sorte d’état second et enlève tout désir d’intimité sexuelle. Il y a une dimension de présence de Dieu, de communion avec le Saint-Esprit dans laquelle il est quasiment impossible d’avoir des désirs pour une femme ou pour un homme. Les personnes qui vivent en permanence dans la présence de Dieu n’ont aucune pensée charnelle et ne ressentent pas du tout le besoin d’intimité sexuelle, car c’est comme si leurs 5 sens sont désactivés… Ils deviennent tellement conscients de leur être spirituel qu’ils en oublient leurs sens physiques (Ex Jean dans l’Apocalypse). Paul par exemple vivait dans cette dimension. Que Dieu nous accorde la grâce de le vivre !

Quelqu’un a posé cette question sur mon blog la semaine dernière : « Un homme peut-il supporter un mois sans rapport sexuel ? » Eh bien Oui ! C’est possible ! En particulier, je dirais à la fin de ce post et aussi par expérience, qu’un moyen très efficace pour éteindre le feu quand ça brûle et qu’on n’est pas encore marié, c’est de passer du temps dans l’adoration, dans la présence de Dieu.

Que Dieu nous aide !

Aisha B.

PS : Je publierai bientôt d’autres idées pratiques pour se garder dans la pureté sexuelle. Soyez bénis!

Vous aimez cette publication? Inscrivez-vous sur la mailing list pour n’en manquer aucune! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail ou aimez la page Facebook ou suivez Blog Couple Chretien sur Twitter ou sur Youtube. Me contacter : moncouple.mesrelations@gmail.com. Conditions d’utilisation

Les publications du Blog sur le thème de la sexualité sur Youtube :

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Commentaires

  • Merci beaucoup pour cette série incroyable !

    Une question, je ne trouve pas la raison n°5…

    Avez-vous un lien vers cette page ?

    Merci

  • Cette motivation est en fait une manifestation de la concupiscence. Quand on est amoureux de quelqu’un et dans une relation avec cette personne, les élans de la passion amoureuse deviennent si forts que l’on se retrouve à penser tout le temps à l’objet de son affection. On a tendance à confondre cette passion folle à l’amour tel qu’on l’imagine ou le voit dans les films. Si on est croyant et qu’on a un fort désir de ne pas enfreindre la parole de Dieu, on aura alors tendance à vouloir hâter son mariage afin de pouvoir assouvir sa passion physique sans pécher, Malheureusement, on ne se rend pas compte à ce moment que cette envie qu’on a 24/7 d’avoir des relations sexuelles est de la concupiscence (un peu comme quand Amnon a désiré sa demi-soeur). Il y a toujours cette fine marge entre la dose “normale” et la dose “excessive” d’un besoin, qui nous induit en erreur; il existe un désir sexuel sain et un autre qui est malsain, même entre personnes qui s’aiment.

  • Merci pour cet article! Aurais-tu une prière spécifique pour mettre nos enfants ( déjà adultes ) et moi-même à l’ombre de la grâce de Dieu dans la situation que mon mari nous oblige à vivre. Merci