Pépites de sagesse

Oubliez les offenses, Tournez La Page!

Écrit par Aisha B.

Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. (Philippiens 3:13-14)

Ce que Paul dit aux Philippiens est vraiment puissant et révèle, à l’échelle des interactions avec les autres, ce que nous devons apprendre à faire pour éviter d’empoisonner nos relations : OUBLIER.

Les blessures émotionnelles dans le couple, les offenses, ça ne manque pas. Mais pour pouvoir gagner les batailles d’aujourd’hui et de demain dans votre foyer, vous devez détourner vos yeux de ce qui s’est passé hier. Vous ne pouvez pas changer votre passé, alors ne vivez pas EN lui.

Oubliez les offenses!

Vous ne pouvez pas changer les mauvaises paroles que vous a dites votre conjoint hier, la semaine dernière ou encore il y a 5 ans. Vous ne pouvez pas changer les actes qu’il ou elle a posés hier. Mais vous n’êtes pas obligé de laisser ces paroles, ces actes, ces offenses dicter votre comportement, votre attitude, vos choix d’aujourd’hui et de demain. Lâchez prise sur le passé!

Personnellement, il a fallu que le Seigneur attire mon attention là-dessus il y a quelques années pour que je réalise que le fait de méditer sur les choses mauvaises qu’on m’avait dites, qu’on m’avait faites dans le passé pourrissait mes relations, pourrissait mes journées et m’empêchaient de préparer mon futur. Le Seigneur me disait par exemple : « Ne médite pas sur le mal qu’on t’a fait. Médite sur le bien et chaque jour, confesse: c’est ici la journée que l’Eternel a faite! Elle sera pour moi un sujet d’allégresse et de joie. » (Psaume 118:24) Ma vie et mes relations ont été transformées depuis ce moment-là!

Ne gardez pas une longue liste d’offenses d’hier que vous ressortez à chaque conflit. Cela pourrit les relations! Oubliez ce qui est en arrière! Tournez-vous résolument vers l’avant! Cela vous fera du bien à vous-mêmes premièrement puis cela améliorera vos relations! Amen?

Aisha

Copyright © 2015, Mon Couple Mes Relations.


Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ! Inscrivez-vous sur la mailing list pour n’en manquer aucune ! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail. Rejoignez-moi sur Facebook, ou sur Twitter, ou sur Youtube ou Google+ !

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Commentaires

  • super, très important de pardonner et d’oublier. car une personne qui pardonne réellement ne se souvient plus du mal et n’en parle même plus. Surtout ne jamais dire: je t’ai pardonné mais je n’ai pas oublié. Merci Aisha, j’apprends tous les jours de choses merveilleuses au travers ce blog. J’avais toujours difficile à pardonner, étant de nature une personne sensible mais le Saint – Esprit m’aide à vraiment supporter et à pardonner.
    Blessing

  • Mon vieil homme était rancunier, ressassait, ruminait chaque fois les mauvaises paroles et les mauvais actes dont il était sujet, il aimait bouder et lorsqu’il lui arrivait de se disputer avec mon époux, c’était la totale ! (rires).
    Mais… Mais… Mais… le Saint-Esprit est passé par là !
    Aujourd’hui, mon nouveau MOI s’est débarrassé de tout cela avec l’aide et l’assistance de Monsieur le Gouverneur Général, le Saint-Esprit !
    Et puis un jour, j’ai fait face à une situation où en temps normal, mon vieil homme aurait réagi à sa façon… j’étais surprise d’être étonnée que je n’avais plus ce ressenti-là ! J’ai senti en moi qu’il y’avait du nouveau et j’ai dit merci Saint-Esprit !
    Ah oui, je sais que… je sais que… je sais qu’il a commencé en moi cette belle œuvre et qu’il la rendra parfaite.

    Gloire lui soit rendue !