Divorce Pépites de sagesse

Il n’est pas écrit que la corde à trois fils ne se rompt pas…

Écrit par Aisha B.

Qui n’a jamais voulu vivre le grand amour ?

En se mariant, personne sur terre ne s’imagine vivre un enfer. L’espérance mise dans cet engagement est de taille, à la dimension de notre idéal. Pourtant après seulement quelques années de mariage tant de couples battent de l’aile, plutôt que de prendre leur envol vers leur destinée. Certains envisagent même déjà le pire.

Depuis maintenant bien des années, les statistiques démontrent que le nombre de divorces dans l’église (j’évoque bien des couples dont l’amour pour Dieu et pour leur conjoint n’est pas à mettre en doute aussi paradoxal que cela puisse paraître) est plus que jamais dans la moyenne de divorces enregistrée dans les familles non chrétiennes. Le constat est affligeant et Dieu qui hait le divorce, en est certainement consterné.

Quelqu’un peut légitimement se demander en me lisant : à quoi bon alors aimer et s’engager, si au final le risque de rupture est aussi élevé, même pour un chrétien ? Pourtant il n’y a pas de fatalité, surtout avec le Dieu grand et puissant dans lequel nous croyons et, le plan de Dieu pour ta vie de couple rime avec bonheur !!

L’Ecclésiaste nous dit au verset 12 du chapitre 4 que, « la corde à trois fils ne se rompt pas facilement ». Ce verset bien connu de tous, se situe dans un contexte plus large relatif à la force tirée de l’unité du couple ! Le passage qui précède ce verset nous dit : « Un homme seul est facilement maîtrisé par un adversaire, mais à deux, ils pourront tenir tête à celui-ci (…)».

Il y a en effet un adversaire redoutable qui menace le couple. L’ennemi de nos âmes certes, mais cet adversaire bien qu’externe au couple trouvera souvent une porte d’entrée dans le couple, par nos caractères, « la dureté de nos cœurs », nos mentalités non encore transformées.

Voyez-vous, il n’est pas écrit que la corde à trois fils ne se rompt pas… Et il serait réducteur et même naïf de prendre pour gage de succès le fait que son mariage ait été béni par pasteur X, aussi célèbre soit-il, dans une église même évangélique ! A chacun d’entretenir et protéger son jardin de toute herbe mauvaise et de n’y laisser entrer aucune bête des champs, serpents ou autres renards tout aussi rusés qui « ravagent les vignes quand elles sont en fleurs », le Dieu fidèle quant à Lui faisant toujours sa part.

Je terminerai par cette citation qui illustre bien notre propos :

« Pour qu’une corde à trois fils soit résistante, il faut que les fils soient entrelacés au point qu’il soit impossible d’en sortir un seul tant il est lié aux autres ».

Les microfibres, invisibles à l’œil nu, s’accrochent les unes aux autres, sont attirées les unes par les autres à tel point qu’il est impossible d’isoler un fil sans que les autres n’aient à en souffrir.

Auteur : Illich Cécé
Source : www. topchretien.com
Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire