Hommes de Caractère

Fonder une famille, c’est sérieux. Ne vous engagez pas à la légère !

Écrit par Aisha B.

famille chretienneGenèse 2 : 22 L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. 23 Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.

Adam était super content d’avoir rencontré Eve. En disant « os de mes os » et « chair de ma chair », Adam a identifié Eve comme sa propre substance, dans un corps différent du sien. Il a nommé Eve en se l’appropriant. Il lui a en quelques sortes donné son nom en disant : « On l’appellera femme (Ishshah, en Hébreu) parce qu’elle a été prise de l’homme (Isch, en Hébreu). » Jusqu’aujourd’hui, lorsqu’un homme et une femme se marient, la femme remplace le nom de son père par celui de son mari. On ne l’appelle plus du nom de père, mais de celui de son mari pour montrer qu’elle est passée d’une maison à une autre, d’un leadership à un autre ; son mari lui a donné son nom à lui.

Si vous donnez votre nom à une personne ou à une chose quelconque alors cela signifie que vous la revendiquez comme votre propriété. En donnant votre nom à votre femme – si vous êtes marié – vous avez annoncé à ses parents (avec leur accord), à sa famille, à la société qu’elle vous appartient et qu’elle est maintenant sous votre leadership, sous votre responsabilité ; et vous revendiquez leadership et responsabilité par rapport à elle. Vous avez annoncé par ailleurs aux autres hommes qui étaient potentiellement sur la liste des prétendants qu’elle est désormais vôtre. En donnant votre nom à vos enfants, vous avez annoncé au monde, à la société qu’ils vous appartiennent. Vous en êtes responsable ! Vous avez donc le devoir d’en prendre en soin !

Au milieu de la nuit, Booz eut un frisson, il se pencha en avant et s’aperçut qu’une femme était couchée à ses pieds. Qui es-tu ? lui demanda-t-il. Je suis Ruth, ta servante. Veuille me prendre sous ta protection car, en tant que proche parent, tu es responsable de moi. (Ruth 3 : 8-9, SEM)

Ce passage dans le livre de Ruth nous révèle quelques principes sur le mariage. Lorsque vous prenez une femme en mariage, vous la faites sortir de la maison de son père – qui était responsable de la protéger et de pourvoir à tous ses besoins depuis sa naissance – pour l’emmener dans votre maison, sous votre aile, sous votre protection. Aux yeux de Dieu, vous devenez celui qui est censé répondre d’elle. Vous devenez responsable d’elle.

C’est terrible pour une femme de vivre sans le support de l’homme qui l’a fait sortir de la maison de son père ! C’est terrible pour des enfants de vivre sans support de la part de celui qui les a engendrés!  Je sais que ce que je dis va peut-être choquer les femmes émancipées, les féministes de nos sociétés occidentales. Mais c’est une réalité ! Et c’est justement la raison pour laquelle dans la plupart de ces sociétés occidentales, la loi exige que l’homme supporte ceux qui sont sortis de lui, ses enfants. Aux Etats-Unis par exemple, si une femme dépose une plainte aux autorités parce que le père de ses enfants ne paye pas la pension alimentaire, la cour de justice a le droit d’ordonner un prélèvement direct de cette pension sur le salaire du père ou sur ses prestations de chômage s’il ne travaille pas. Cette somme sera versée à la mère pour les besoins des enfants.

C’est terrible pour une femme de vivre avec ses enfants sans le support de l’homme qui est à l’origine de leur famille ! Et Dieu le sait ! C’est pourquoi dans la Bible, dans l’ancien testament comme dans le nouveau, il y a tant d’exhortations à protéger et à prendre soin matériellement par exemple des veuves et des orphelins. Dans 1 Timothée 5:16, Paul dit : Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu’il les assiste. Ces veuves n’ayant plus la couverture de leur mari et leurs enfants n’ayant plus le support de leur père étaient exposés à pas mal de difficultés, et manquaient bien souvent du nécessaire pour vivre.

Tant de femmes aujourd’hui ne sont pas veuves, mais souffrent de l’irresponsabilité de leur mari, du père de leurs enfants. Tant d’enfants aujourd‘hui ne sont pas orphelins, mais expérimentent pas mal de difficultés dans la vie à cause de l’irresponsabilité de ceux qui les ont engendrés et qui ne prennent pas soin d’eux! Toutes ces choses arrivent dans nos familles chrétiennes, et ne laissent pas le Seigneur indifférent. Cela n’est pas agréable aux yeux de Notre Dieu.

Fonder une famille, c’est sérieux aux yeux de Dieu. Aux frères qui ne sont pas encore mariés je voudrais dire que, si vous n’êtes prêt à assumer les responsabilités associées au fait de fonder une famille, c’est-à-dire à supporter une femme et des enfants affectivement, émotionnellement, financièrement, etc., alors s’il vous plaît, ne vous mariez pas ! Si vous n’êtes pas en mesure de prendre l’engagement ferme de vous occuper de vos enfants, ne les faites pas venir au monde car ce sont des destinées qui sont en jeu. Vos choix pourraient avoir des conséquences éternelles.

Seigneur, accorde-nous la grâce de comprendre ces choses ; nous te supplions, aide-nous à renouveler nos pensées, afin que nos actions soient réglées d’après Ta volonté. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Aisha

Copyright © 2015, Mon Couple Mes Relations.

VOUS AIMEZ? Abonnez-vous à notre mailing List pour ne manquer aucune publication. Pour vous abonner, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail, aimez notre page Facebook ou suivez-nous sur Twitter ou sur Youtube.

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, web-designer, web-administrateur de blogs de ministres de Dieu, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Commentaires