Infidélité

Qu’est-ce que l’adultère ?

Écrit par Aisha B.

Tout adultère est un abus de confiance et implique l’infidélité. Il y a deux grandes catégories d’adultère : l’adultère avec contacts physiques et l’adultère où l’intimité des sentiments est en jeu.

L’adultère physique

Il consiste en différents degrés de contacts physiques et sexuels entre une personne mariée et une personne autre que son conjoint. Ce type d’adultère se divise en deux catégories : les contacts purement sexuels et les contacts physiques furtifs.

1. Les contacts sexuels. L’adultère peut se définir comme un rapport sexuel entre une personne mariée et une personne autre que son conjoint, ce qui viole l’alliance du mariage. Cette infidélité peut comporter des rapports sexuels, soit occasionnels, « l’aventure d’un soir », soit réguliers, dans le cadre d’une liaison à long terme. Mais il n’est pas nécessaire qu’il y ait une relation sexuelle complète pour que l’on puisse parler d’adultère. Toute forme de contact physique intime, avec un partenaire autre que son conjoint, destiné à stimuler l’excitation sexuelle pour se donner du plaisir peut être considérée comme une relation illicite, même si elle n’aboutit pas à des rapports sexuels proprement dit.

2. Les contacts physiques. Cette forme d’adultère implique des gestes déplacés ou la manifestation d’une affection à caractère érotique qui sort des saines limites de la relation entre frère et soeur. Suivant l’intention poursuivie, cette forme de contact furtif comprendra, mais sans s’y limiter, une étreinte prolongée, une bise et un effleurement du bras ou de la jambe. Prendre les mains d’une personne ou la toucher en badinant pour bien montrer qu’il ne s’agit plus d’un simple intérêt ou souci pour son bien-être sont des gestes qui entrent dans cette catégorie. Comme le degré ou la forme des contacts en question n’est pas proprement sexuelle, et comme la véritable infidélité se situe sur le plan des intentions, ces signes visibles sont parfois difficiles à interpréter.

L’adultère affectif.

Cette sorte d’adultère viole également l’exclusivité des liens affectifs du mariage. Lorsqu’un conjoint consacre temps, argent et disponibilité à quelqu’un d’autre que son partenaire ou s’investit émotionnellement dans sa vie, il se rend coupable de rompre l’unité du couple voulue par Dieu (Ge 2.24). L’adultère affectif peut impliquer l’envoi de fleurs, de lettres, de cartes ou de messages électroniques à une personne autre que son conjoint. Des repas en tête-à-tête, et des discussions et des conversations au téléphone sur des sujets personnels très intimes sous le couvert de « l’amitié » en sont d’autres exemples.

En principe, tout sentiment normalement réservé au conjoint et qu’on éprouve pour une autre personne que son conjoint viole l’exclusivité des liens conjugaux. Parce qu’on peut voir les gestes et les actions déplacés, l’adultère affectif semble plus facile à détecter que l’adultère physique. Mais comme les motifs et les intentions du coeur sont cachés, l’adultère affectif peut être, par contre, plus difficile à prouver.

Vu les différentes catégories d’adultère, certains pourraient se demander si une liaison sentimentale constitue vraiment un adultère. Jésus a bien dit, cependant, que l’adultère est autant une infidélité du coeur que du corps (Mt 5.27,28). Selon son enseignement, quiconque pose sur autrui un regard de convoitise sexuelle commet l’adultère dans son coeur, même si cela n’aboutit pas à une relation sexuelle.

Par ailleurs, et sans pour autant minimiser la gravité de l’adultère affectif, Jésus a déclaré aussi que lorsqu’une personne mariée allait même jusqu’à passer à l’acte, la trahison commise alors était si grave qu’elle donnait au conjoint trahi des motifs légitimes de divorce (Mt 5.31,32).

Paul a lui aussi clairement souligné que l’immoralité sexuelle est un péché, unique en son genre, qui entraîne de graves conséquences (1 Co 6.18). Même si l’intention première de Dieu était de faire du mariage un état indissoluble, la dureté de coeur du conjoint infidèle et son adultère sexuel ont poussé un Dieu d’amour et de sagesse à concéder le divorce au conjoint meurtri pour le protéger (Mt 19.8,9).

Ainsi, même s’il existe sur le plan des intentions une forme d’infidélité susceptible de miner le mariage, l’adultère sexuel constitue en soi une trahison si grave que Dieu accorde au conjoint fidèle la liberté de divorcer, car l’alliance exclusive d’« une seule chair » a été violée.

Cela étant, pourquoi tant de chrétiens, qui affirment aimer et craindre Dieu, prennent-ils le risque de perdre autant pour si peu ? Pourquoi n’écoutent-ils pas la sagesse ancienne des Proverbes ? « Quelqu’un mettra-t-il du feu dans son sein, sans que ses vêtements s’enflamment ? […] Celui [ou celle] qui commet un adultère est dépourvu de sens, celui qui veut se perdre agit de la sorte »
(Pr 6.27,32).

Le texte ci-dessus a été écrit par Tim Jackson.

Si votre mariage se trouve menacé à cause de l’adultère, sachez que DIEU PEUT TOUT RESTAURER!!! Ecoutez cette série de vidéos et soyez encouragé(e)!

Abonnez-vous à notre mailing List pour ne manquer aucun article sur notre série en cours : Adultère dans le couple et voyage de restauration. Pour vous abonner, cliquez sur “suivre” et saisissez votre adresse e-mail ou aimez notre page Facebook.

Voici un exemple de prières à faire si votre mariage passe par des difficultés, pour prier pour votre couple et pour votre conjoint vivant dans l’adultère. Et si vous n’avez pas encore donné votre vie à Jésus, je vous invite à le faire en cliquant sur ce lien. Car c’est en priant EN LUI que l’on possède l’assurance de voir l’exaucement de nos prières.

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

Commentaires