Finances

Comment trouver un équilibre sur le plan financier?

Beaucoup de gens ont tendance à penser que le christianisme est un obstacle à l’enrichissement, et à la prospérité financière. L’Ecriture dit que la racine de tous les maux est, non pas l’argent mais “l’amour de l’argent”. Voilà où réside le problème. Gagner de l’argent, c’est une chose, aimer l’argent, en est une autre.

Environ 60% des paraboles citées par Jésus sont liées indirectement ou directement aux finances. Est-ce à dire que Jésus aimait l’argent ? Non. Mais Jésus savait que les finances sont au cœur de la vie de l’Homme. Il ne voulait pas que nous soyons prisonniers de nos finances. Il voulait que soyons libérés de son emprise. L’argent n’est qu’un moyen d’échange et il doit être à notre service, pas l’inverse.

finances familleNous avons besoin d’argent pour vivre décemment et sans dépendre de personne, pour donner un minimum de confort à notre famille, pour accomplir nos projets, etc. Il est donc important de bien savoir les gérer. En effet, des finances mal gérées conduisent à la ruine. Et à contrario, une personne qui a une situation financière compliquée peut se relever et construire une situation financière meilleure.

Alors quelle est la pensée de Dieu concernant la gestion de nos finances?

J’ai assisté il y a plus d’un an à un séminaire sur la gestion des finances (aussi bien pour les couples que pour les personnes célibataires) qui m’a fait beaucoup de bien et m’a aidée à rééquilibrer mes finances. J’avais vraiment à coeur de le partager ici.

L’orateur du séminaire était le Pasteur Christian Saboukoulou. Il est Pasteur à Impact Centre Chrétien Bruxelles et le Seigneur l’a doté d’une sagesse exceptionnelle. Ce que j’ai retenu globalement du séminaire c’est que, gérer de manière équilibrée ses finances c’est être capable répondre aux besoins présents (sans pour autant qu’ils n’engloutissent tout le budget), épargner pour demain et investir. Il a beaucoup insisté sur la nécessité de planifier notre budget annuel avant que l’année ne commence.

Il a identifié, en étudiant la Bible, 9 domaines à considérer pour utiliser son argent de manière équilibrée :

1- Honorer Dieu et contribuer à faire grandir l’église (dîmes et offrandes volontaires). En effet, la dîme appartient à Dieu. Retenir la dîme, c’est comme creuser un trou dans ses poches.

Proverbes 3 : 9-10 Honore l’Eternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu : Alors tes greniers seront remplis d’abondance, Et tes cuves regorgeront de moût.

2- Bien entendu, subvenir aux besoins courants.

3- Honorer ses parents. C’est le premier commandement qui s’accompagne d’un promesse. Honorer c’est respecter. Mais dans le mot « honorer », il y a aussi le mot honoraire. C’est important de leur faire souvent des cadeaux, de le prévoir en tout cas dans son budget.

4- Faire avancer ses enfants dans le couloir de leur destinée, préparer leur avenir financièrement.

Proverbes 13:22 L’homme de bien laisse un héritage aux enfants de ses enfants, tandis que les richesses du pécheur sont en réserve pour le juste.

5- Epargner pour le futur et pour se prémunir des imprévus.

6- Investir en faisant valoir ce que nous avons (voir la parabole des talents). Acheter des biens immobiliers, devenir propriétaire plutôt que de vivre toute sa vie comme locataire. Dans la mesure du possible, entreprendre des activités qui permettent d’assurer un revenu au-delà de celui que nous avons par le biais de notre emploi.

7- Soutenir une bonne œuvre qui nous tient à cœur. Exemple : pourvoir aux besoins des orphelins et des veuves. Chacun dans son cœur peut avoir une œuvre à laquelle il est sensible et pour laquelle, il aimerait apporter sa contribution.

8- Contribuer à l’effort commun en payant ses impôts et ses taxes dans le pays où nous vivons. Rendre à l’Etat ce que nous lui devons.

Romains 13 : 7 Rendez à tous ce qui leur est dû : l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur.

9- Rembourser ses dettes auprès de ceux à qui l’on a emprunté. Vous ne pourrez pas prospérer financièrement si vous traînez des dettes, car celui qui emprunte est esclave de celui qui prête (Proverbes 22:7).

Un chrétien qui respecte ces neuf principes divins prospérera. C’est infaillible!

Cela fait 1 an et demi que j’ai tout remis en ordre dans mes finances et que j’applique ces principes divins. Mes finances se rééquilibrent progressivement et je peux un peu plus sereinement envisager des projets et les réaliser. Voici le lien vers un blog qu’ a créé le Pasteur Christian S. il y a quelques années sur ce sujet (MonBudget.com – Budget type : Célibataire avec 1500 € de revenu).

Soyez bénis!

Aisha


Vous aimez nos publications? Inscrivez-vous sur notre mailing list pour n’en manquer aucune! Pour vous inscrire, cliquez sur « suivre » et saisissez votre adresse e-mail ou aimez notre page Facebook ou suivez-nous sur Twitter ou sur Youtube

Conditions d’utilisation – Contact

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire