Femmes de Valeur

Ce que les hommes trouvent irrespectueux (venant de leur femme)

Écrit par Aisha B.

Pour l’homme, le manque de respect équivaut au manque d’amour. Le fait est que beaucoup de femmes ne savent ce que leur mari met derrière le mot « respect ». Chaque homme a sa propre liste de ce qui lui paraît respectueux ou irrespectueux. Respecter son homme c’est répondre à l’un de ses besoins les plus profonds.

RespectCe post est essentiellement destiné aux femmes. Un mari ne peut pas forcer sa femme à le respecter ou à se soumettre à lui. C’est à la femme de prendre la décision de le faire.

Tout comme les femmes ont besoin d’amour, les hommes ont besoin de respect. Le But suprême du mariage est détaillé dans Ephésiens 5/20-33. Il va bien au-delà de la portée de la santé de nos mariages individuels bien que l’application de ces principes permette d’avoir des mariages plus heureux et épanouis. Le dessein de Dieu pour le mariage qu’Il a institué : mettre en valeur la relation intime qui existe entre le Christ et son Eglise. Le mariage au quotidien est donc une sorte de parabole vivante où les maris représentent le Christ et leurs épouses l’Eglise, afin de rendre gloire à Dieu et d’aider nos enfants et les autres autour de nous à saisir de manière plus concrète ce que Dieu est.

Pour l’homme, le manque de respect équivaut au manque d’amour.

Le fait est que beaucoup de femmes ne savent ce que leur mari met derrière le mot « respect ». Chaque homme a sa propre liste de ce qui lui paraît respectueux ou irrespectueux. Certaines points sont quasi-universels, d’autres seront spécifiques à votre mari. Ce qui importe donc le plus, c’est ce qui est respectueux ou irrespectueux aux yeux de VOTRE homme. C’est pourquoi, il est important d’en discuter avec lui –choisissez bien sûr le moment où il est le plus détendu pour lui poser ces questions — et de discuter les différents points de cette liste, si bien sûr il est ouvert à la discussion sur le sujet.

Ma prière est que Dieu nous convainc et nous ouvre les yeux afin que nous apprenions à être respectueuses, des femmes qui valorisent le leadership de nos maris et qui honorent Christ aussi bien par nos pensées, nos attitudes, nos paroles et nos actions!

Voici un résumé de ce qui est considéré comme irrespectueux par les hommes (pour plus de détails, consultez la liste ci-dessous).

  • Avoir des attitudes, paroles et/ou actions qui sous-entendent ou montrent :
    • qu’il n’est pas intelligent, capable ou compétent
    • qu’il ne vous convient pas sexuellement
    • qu’il ne pourvoit pas assez pour vous financièrement
    • que vous êtes supérieure à lui moralement ou spirituellement
    • que vous respectez et admirez un autre homme plus que vous ne le respectez et l’admirez
    • qu’il n’est pas un bon père.
  • Afficher du mépris pour ce qu’il est en tant qu’homme – Ne pas l’accepter tel qu’il est (je ne dis pas que vous devez respecter le péché, mais que vous devez le respectez en tant que personne et en tant que votre mari).
  • Lui dire ce qu’il doit faire ou faire « la chef ».
  • Prendre le contrôle de la famille et ne pas le laisser remplir la fonction de leader que Dieu lui a donnée.
  • Se moquer de lui, le rabaisser, le critiquer ou le dénigrer en particulier en présence d’autres personnes.
  • Avoir un langage corporel qui communique mépris, haine ou jugement.
  • Amoindrir son autorité de père.
  • Faire des commentaires sur ses faiblesses et ses lacunes.

———————————————————————————————————————————-

Voici une liste plus détaillée ce qui paraît irrespectueux pour beaucoup d’hommes, venant de leur femme. Encore une fois, chaque homme a ses spécificités – Merci à tous les hommes qui ont contribué à cette liste.

  • Lui demander de faire quelque chose et le faire soi-même avant qu’il n’ait pu le faire.
  • Le langage du corps — en particulier froncer les sourcils lorsque que vous parlez, croiser les bras, avoir un regard qui condamne, rouler les yeux (ex : lever les yeux au ciel, toiser), soupirer, pincer les lèvres, tapoter le pied, lever les mains en l’air , etc.
  • Le manque d’attention ou d’appréciation.
  • Trop d’aide.
  • Etre trop critique, se plaindre, avoir une mine renfrognée.
  • L’interrompre constamment ou le corriger quand il parle.
  • Ne pas être à l’écoute.
  • Demander par exemple « Pourquoi veux-tu faire comme ça? » et rouler ses yeux… ou « Pourquoi veux-tu faire ceci alors qu’il serait plus facile de faire cela? »
  • Poser une question commençant par POURQUOI c’est dire automatiquement, « Ce que tu fais n’est pas bien ; Voici comment il faudrait faire! Comment ne le comprends-tu pas? »
  • Vous mettre toujours en premier et vouloir que la famille fonctionne selon votre emploi de temps, votre calendrier.
  • Etre trop occupée pour passer du temps avec lui — trop occupée par votre émission de télévision pour l’écouter.
  • Parler négativement de lui à d’autres ou devant les autres.
  • Répondre à sa place.
  • Lui dire quoi faire lui rappeler sans cesse ce qu’il doit faire. Coller des notes sur le réfrigérateur ou une armoire ou dans les toilettes pour lui dire ce qu’il faut faire, et comment le faire.
  • Miner son autorité en tant que père – dire aux enfants qu’ils n’ont pas à faire ce qu’il leur demande de faire.
  • Etre en désaccord avec son rôle parental devant les enfants.
  • Insinuer – même légèrement – qu’il ne gagne pas assez d’argent pour vous satisfaire.
  • Le rabaisser en face d’autres personnes ou parler en mal de lui, ou parlant à une autre femme de lui en se moquant de lui.
  • Avoir des peurs irrationnelles, comme s’il n’était pas capable de vous protéger.
  • Critiquer sa manière de conduire.
  • Lui demander: «Tu en es sûr? » Après qu’il ait répondu un « oui » confiant à la question « Sais-tu ce que tu es entrain de faire ? »
  • Refuser d’avoir des relations sexuelles avec lui (ce qui lui est dû) pour le manipuler.
  • Discuter lorsqu’il prend une décision pour la famille.
  • Garder le silence devant les enfants plutôt que de le soutenir quand une décision disciplinaire est faite.
  • Le manque de reconnaissance du travail dur pour pourvoir aux besoins de la famille.
  • Le fait de ne pas lui dire : «Tu es un bon père. »
  • Le manque de reconnaissance en général.
  • «  Le regard » Il peut varier d’une femme à une autre mais chacune en a bien un, qu’elle utilise chaque fois qu’elle désapprouve ce qui vient de se passer ou ce qui a été dit. Ce regard peut être suivi par un développement verbal de la désapprobation, mais est efficace à 100% sans ce développement verbal. Croyez-le ou pas, cela blesse profondément — en particulier quand c’est fréquent.
  • Les commentaires aux enfants qui sont en fait pour papa, souvent tout en quittant la pièce avec l’enfant (après avoir obtenu une opinion de papa avec laquelle vous n’êtes pas d’accord).
  • Tout désaccord avec le père ou désapprobation du père devant les enfants est exponentiellement plus écrasant (et, sans doute pour la plupart des hommes , exaspérant – la colère sera l’émotion qui suivra immédiatement).
  • Séparer « vos » finances de celles de la famille.
  • Blâmer votre mari pour des circonstances économiques indépendantes de sa volonté — perte d’un emploi, difficulté à trouver un emploi, flux de trésorerie diminué parce que les clients tardent à payer, etc. Se plaindre de la situation ou souhaiter à haute voix que les circonstances soient différentes peut être perçu comme un blâme pour votre mari. Trouvez un moyen de compatir avec lui sur les circonstances sans vous plaindre à leur sujet.
  • Garder rancune à votre mari pour des circonstances économiques qui étaient sous son contrôle mais qui ont évolué différemment par rapport à ce qui était prévu.
  • Lui donner votre opinion (qu’il a sollicitée) pour une décision importante — choix d’une église, le choix d’une maison, etc — puis rejeter tout ce qu’il propose, même si cela correspond à tous vos critères fixés.
  • Rester silencieuse quand les enfants se plaignent de lui, plutôt que de le défendre activement (quand le père a en effet essayé de prendre en compte les désirs ou les besoins de l’enfant, mais a pris une décision avec laquelle l’enfant n’est pas d’accord).
  • Attendre de votre mari qu’il réponde à votre besoin de sécurité d’une manière qui exige la perfection ou l’omniscience.
  • Traiter généralement des relations sexuelles avec lui comme une corvée ou une contrainte (lorsque vous ne les ignorez pas complètement).
  • Lui faire sentir qu’il n’est pas un homme parce qu’il n’est plus aussi attrayant qu’au début.
  • Faire des commentaires sur ses faiblesses et ses lacunes.
  • Douter de ce qu’il dit jusqu’à ce que ce soit confirmé par quelqu’un d’autre.
  • Le traiter comme s’il était un enfant.
  • Changer de chaîne quand il regarde un programme.
  • Lui donner des ordres –comme s’il était votre assistant personnel.

Extrait d’un post du blog de PeacefulWife et traduit de l’anglais par Siesha.

—————————————————————————————————————–

Certaines femmes sont très respectueuses et tiennent compte de ce qui a été énuméré plus haut. Pourtant cela n’améliore pas leur relation avec leur conjoint. Si cela est votre cas, faites vous aider par un conseiller conjugal ou par votre pasteur.

Dieu vous bénisse !

Vidéos du Blog sur Youtube :

Cliquez ici pour accéder aux autres vidéos Youtube du Blog

Abonnez-vous à notre mailing List pour ne manquer aucun article. Pour vous abonner, cliquez sur “suivre” et saisissez votre adresse e-mail ou aimez notre page Facebook.

Partager, c'est aimer.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au sujet de l'auteur

Aisha B.

Chrétienne, épouse, maman, docteur, blogueuse, ma passion est d'impacter ma génération et de faire connaître Jésus-Christ par le moyen des médias. Mon désir le plus profond est de voir des adorateurs que Dieu recherche se lever, et de voir des familles restaurées dans la francophonie.

Laisser un commentaire

26 Commentaires

  • Merci pour votre message, je suis marié depuis 8 ans et je souffre de manque de respect avec ma femme. Quand tout va bien, il y a pas de problème. Mais quand elle est contrariée alors tout se que vous avez mentionné deviens mon repas. Elle n a pas peur de dire se qu’elle a envi de dire pu faire se qu’elle veut faire une fois en colère. J ai du mal à la gérer…elle s impose, a une attitude de confrontation qui me montre qu’elle a pas peur. Je lui ai parlé plusieurs fois de son comportement, mais ressament elle m a dit que je savais qu’ elle etait comme ça avent de la marié. Elle n a pas un caractère facile et parfois je sens comme so je ne suis pas asse homme, je doute bcp de moi au fait le seul endroit ou je me sens homme c est quand on a des rapports….bref je suis fatigué????????

  • Bonjour,
    Moi je me suis reconnue dans cet article. Je suis chrétienne et mon mari non. Au début de notre mariage j’étais très irrespesctueuse envers lui alors je vous raconte pas les clash! Surtout quand il avait tort je voulais absolument le lui démontrer mais ca produisait l’effet inverse. Alors j’ai remis mon couple entre les mains de Dieu, Sa volonté et non la mienne. Et j’ai compris que l’humilité de l’epouse dans son foyer et une arme face à l’ennemi. Dans cet article lorsqu’il est dit qu’il ne faut pas le contredire je comprends que sur le moment dans une situation donnée il vaut mieux attendre, le prendre à part et lui parler avec douceur SURTOUT quand il a tort justement. Et si après ça il reste sur sa mauvaise idée déposez la situation devant Dieu. Moi depuis que j’agis comme ça mon mariage respire, et surtout mon mari a radicalement changé et me demande de prier ensemble. Lui qui ne voulait pas en entendre parler. Donc dire que la parole de Dieu est archaïque comme j’ai lu dans certains commentaires, c’est laisser son mariage entre les mains du diable. INCONTESTABLEMENT.
    La prière et l’intercession doivent être pratiquées quotidiennement.

    Dieu vous bénisse.
    Et merci Seigneur pour la sagesse que tu donne à Aisha dans cette oeuvre.

  • Ce n’est parce qu’on est en couple avec quelqu’un qu’on a tous les jours envie de faire l’amour avec lui ! Notre corps nous appartient !

    • Bonjour Anonyme, si vous êtes mariés et enfant de Dieu alors je crois que ce que vous dites, vous le dites par ignorance car la Parole de Dieu nous enseigne exactement le contraire.

      1 Corinthiens 7:4 La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme.

      Et même si vous n’êtes pas mariés, vous croyez que votre corps vous appartient, mais c’est faux : Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. (1 Corinthiens 6:16)

      Maintenant le fait que votre corps appartienne à votre mari ne signifie pas qu’il doive vous prendre de force… Là encore, c’est tout un autre enseignement! Si vous ne comprenez pas ce principe, cela va vous créer beaucoup de problèmes dans votre mariage

    • Et pourtant ce sont des paroles d’hommes…ce sont bien des hommes qui ont émis ces idées. Ce qui confirme vraiment l’importance de se préoccuper de ce qui représente un manque de respect pour LEUR homme spécifiquement…

      • ce n’est pas étonnant que certaines définitions du respect données par des hommes semblent archaïque. il faut tenir compte du niveau d’étude et du milieu dans lequel l’homme a grandi.

  • Bonjour,

    Cet article est représentatif de que j’ai pu ressentir auprès de ma femme.
    Pour ma part, je suis d’accord avec ce que que les hommes entendent par respect sans oublier ce que les femmes attendent aussi des hommes.

  • suite! mes filles ont 8ans et ne comprennent pas (pour moielle doivent obéir sans chercher à comprendre) que quand seb est là, elles n’ont plus le droit de rien faire!

  • bonjour! moi quand mon copain fait la sieste sur le canapé, je punis systématiquement les enfants! est-ce du respect pour lui! on est pas marié! lui dis que c’est trop que j’ai pas à les punir parcqu’il se repose! je sais plus quoi faire! ps il vit chez moi, le we! la semaine ilest dans son camion! donc je fais tout ! des qu’il arrive! j’interdis à mes filles de parler de jouer! je les colle dans leur chambre pour pas qu’elles le gene! je suis agressive avec elles dès qu’il vient! parcuqe pour moi c’est le respecter de punir mes filles tout le temps! Si jamais je fais du bruit en passant le balai, je m’excuse auprès de lui de l’avoir déranger! je sais plus quoi faire pour etre une mère parfaite sous mon toit quand il vient! quand il n’est pas là, les filles ont le droit de rire , de jouer de chanter! quand il est là c’est silence!

    • Ca ça n’a rien à voir avec du respect. Vous n’êtes pas l’esclave de votre compagnon, même s’il était votre mari.
      Vos enfants ont le droit de vivre normalement, ce ne sont pas des robots ni des petits soldats.
      Votre compagnon ne vous demande pas d’être aussi dure avec elle, respectez sa volonté.
      Le respect pour votre compagnon ne devrait JAMAIS passer avant l’amour pour vos enfants.

      Enfin, la mère parfaite n’existe pas. Si vous cherchez à le devenir, vous n’y arriverez jamais assez bien et vous vous ferez du mal, vous le faites déjà, vous faites du mal à vos filles et votre compagnon n’est surement pas heureux de tout celà.

  • Bonjour,

    Cette article m’aide beaucoup, on m’a souvent dit que je manquais de respect mais je ne savais pas en quoi! et grâce à votre article j’ai su! Mais je ne sais pas comment y remédier. Alors cela concerne le point : Faire des commentaires sur ses faiblesses et ses lacunes.
    Moi j’aime bien que tout soit claire et il y a une faiblesse qui n’a pas voulu avouer; donc je lui ai dit et pour lui il m’a dit que c’était un manque de respect mais il ne m’a pas dit que c’était faux! alors que faire SVP? Il faut bien en parler, pas dans le but de pointer du doigt ce qu’il a mal fait mais pour en parler et venir à trouver une solution.. Sinon je trouve ça hypocrite..

  • Moi je ne suis pas d’accord avec votre article, qui me donne l’impression de retourner les années 20. ” pour que ton homme soit comblé, femme tu feras … “. Combien d’hommes respectent les femmes aujourdhui ? Combien d’hommes acceptent que leur femme soit ” libérée “, j’entends par là, puisse sortir sans avoir à se justifier, depenser l’argent qu’elles gagnent comme elle le souhaite, s’accorder des moments de pause sans les enfants, reprennent une activité professionnelle qu’elle aurait choisi et non pas qui corresponde aux besoins de celle de son mari ?
    Des femmes se sont battues pour la liberation de leurs paires.
    ” lui demander trop d’aide “, ” Lui refuser des relations sexuelles ( ce qui lui est dû ) “, non mais on est où là ? Vos propos sont proches de ceux d’une secte.
    Traiter la femme ainsi est juste, inadmissible !
    A bon entendeur.

    • Pfffff j’ai horreur de tomber sur ce genre de commentaire… Non seulement c’est hors sujet, en plus c’est une fausse généralité. Ce sujet traité du respect que la femme doit vouer à son mari et pas d’autre chose… Toi tu es déjà dans un tout autre délire de redevance de l’homme, de comportement vis-à-vis de la femme… Cest un autre sujet…
      Par ailleurs, les femmes c’est comme les hommes, il y’a des bons et des mauvais. Si vous passez votre temps à choisir les mauvais chevaux ne soyez pas étonné de ne pas finir la course; et pour certaines qui choisissent de bons chevaux et qui a cause de leur attitude les font fuir.
      Il faut que tu saches que le respect et l’amour sont mutuelles… Personnellement, je traite ma femme comme une reine et elle me respecte comme cela se doit. On est épanoui et on mène nos carrières depuis voilà déjà 3ans sans probleme. J’ai des amis pareils et d’autres qui laissent à désirer.
      Apprenons à nous remettre en question quant à nos choix. Et ce n’est pas parce qu’il y’a des cons qu’ils le sont tous… Le respect est d’or chez l’homme par contre chez la femme Cest l’amour. Mais à bien y réfléchir, on se rend compte que dans un couple et à cause de la nature de l’homme et de la femme, l’un ne va pas sans l’autre.

      • Sauf que lire que le rapport sexuel est un dû à l’homme, c’est juste l’apologie du viol conjugal. même si c’est glissé au détour d’une remarque logique “ne pas manipuler “(avec le sexe ou quoique ce soit d’autre en fait…)

        Il ne faudrait pas interroger la pertinence de ce que fait l’homme, on se demande bien pourquoi. C’est un enfant qui refuse d’être remis en question que les femmes veulent comme compagnon?

        On ne peut pas critiquer la manière de conduire de l’homme? Et s’il conduit vraiment mal il faut aussi le laisser vous mettre en danger, vous, vos enfants, ainsi que les autres hors du véhicule?

        “Avoir des peurs irrationnelles, comme s’il n’était pas capable de vous protéger.”
        Dommage mais les peurs par définitions sont irrationnelles et on ne les contrôle pas en un claquement de doigt.

        “Discuter lorsqu’il prend une décision pour la famille.”
        En gros la femme doit se soumettre et ne peut montrer son désaccord.

        “Séparer « vos » finances de celles de la famille.”
        Ca c’est un choix à prendre au moment du mariage civil (contrat de mariage ou pas) et c’est une décision commune. Il n’y a aucun crime à être en séparation de bien; c’est parfois bien mieux, tout dépend des situations et des personnes.

        Alors, heureusement, il n’y a pas que ces points TRES CRITIQUABLES dans la liste… Mais malheureusement, ceux-là sont déjà très grave à mes yeux. Si c’est ça le respect que demande un homme à une amie, à une soeur, à une femme que je connais, je lui conseillerai la fuite; au diable la fable de l’homme qu’on va “changer”, surtout sur de tels horreurs que “le sexe lui est dû” par exemple !

        Si le respect envers votre compagnon impose qu’il ne vous respecte pas, il y a un problème !

        Et même si le sujet se veut positif, il est malhonnête de laisser passer les éléments ignobles qui se sont glissés dans cette liste de témoignage !

        • Chère Amenesh,

          Dans le mariage, l’homme se doit à sa femme, tout comme chaque femme se doit à son homme. Telle est la pensée de Dieu. Lisez encore 1 Corinthiens 7. Cela n’a rien à voir avec du viol conjugal comme vous l’avez exprimé et devrait pouvoir se faire sans aucune contrainte lorsqu’un amour vrai existe entre un homme et sa femme… Si vous ne comprenez pas ce principe, vous aurez des soucis dans vos relations maritales sans trop pouvoir en expliquer l’origine…

          Maintenant, ce qui est listé ne fait pas office de vérité générale… Ce n’est que le résultat d’une enquête auprès des hommes, dans laquelle ceux-ci ont expliqué ce qui leur paraissait irrespectueux A LEURS YEUX, venant de leur femme. J’ai traduit cet article pour donner aux femmes des pistes de réflexion et les aider à mieux apprécier ce que beaucoup d’hommes mettent derrière le mot “respect”…

          • Et je vous remercie de votre traduction et diffusion. Il est toujours agréable de pouvoir conter sur de bonnes intentions.

            Malheureusement, qui dit bonne intention ne dit pas forcément bon effet. Ici, encore une fois j’ai pointé certains éléments auxquels ne se réduit pas votre publication, fort heureusement.

            Ces points particuliers dans cette enquête dénotent justement d’un problème en regard des lois civiles, et des aspirations de la société française. C’est une vision tout à fait inégalitaire, archaïque même et phallocratique.
            Ce que je décris comme un viol conjugal est ainsi défini par la loi Française. La France étant laïc, la loi divine n’a pas à prévaloir sur la loi civile. Il faut donc bien prendre conscience de celà.

            Enfin, quand bien même l’homme est dû à la femme et vice versa, il n’y a pas de notion de soumission pour autant tant que je m’en souvienne (et s’il y en a je n’y souscris pas). Donc, l’homme ou la femme peuvent se refuser à leur partenaire sans problème. L’un n’a pas à imposer à l’autre sa volonté. Il faut qu’ils soient d’accord tous les deux au même moment. Si le couple s’aime et n’est pas en permanent conflit, s’ils ne passent pas tout leur temps au travail pour rentrer trop fatigués pour ça, il ne devrait pas y avoir de problème à trouver des moments d’intimité propices à l’envie commune de s’offrir l’un à l’autre.

  • merci pour ces beaux enseignements! Dieu vous bénisse! j’aimerais savoir comment faire pour vous laisser des sujets au cas où j’en ai